Congrès UFDG : « il n’y aura pas de congrès sans nous » prévient Ousmane Gaoual Diallo 

Après son exclusion de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG),  Ousmane Gaoual Diallo ne digère toujours pas cette décision de ses anciens collaborateurs politiques. 

À la faveur d’une conférence de presse animée ce vendredi 6 juillet 2024 à Conakry, le porte-parole du gouvernement affirme qu’il participera au prochain congrès de l’UFDG qui sera organisé dans quelques mois.

Selon le ministre des transports, Cellou Dalein Diallo n’est plus légitime pour diriger cette formation politique.

« Je ne demande pas autres choses, je dis que je suis candidat et je vais gagner. Si on veut le savoir, allons y au congrès. C’est plus simple de questionner les responsables et militants que de s’accommoder derrière, je l’ai exclu. Ça, c’est une fuite en avant qui ne mènera à nulle part. Tous les actes qui sont posés par Cellou Dalein depuis le 31 décembre 2020 sont nulles et de nulle effet, pour la simple raison que quand vous perdez votre mandat, vous n’avez plus la légitimité, ni la légalité pour acter au nom du mandat que vous avez. c’est un principe de base », a-t-il martelé avant de renchérir.

« Ce qui est clair, nous, nous sommes confiants. Le CERAG est confiant, nous travaillons et nous sommes convaincus que le congrès va statuer en notre faveur, et il n’y aura pas de congrès sans nous. S’il organise un congrès, on organisera un congrès aussi. De ce point de vue, nous, nous n’avons aucun problème. Le CERAG travaille sereinement avec confiance », conclut Ousmane Gaoual Diallo.

 

 

 

Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com