Travaux d’extension et de rénovation de la maison centrale de Conakry : « il ya des bâtiments qui sont réalisés à hauteur de 80%, donc c’est déjà une avancée sérieuse. » Ministre de la Justice

Lancé en fin janvier 2023 par l’ex ministre de la justice Alphonse Charles Wright, le projet de rénovation et d’extension par la construction d’un bâtiment R+2 de la maison centrale de Conakry est en pleine évolution au niveau des travaux qui sont exécutés par plusieurs entreprises. Le chantier a connu plusieurs arrêts début le démarrage des travaux dû à des contraintes financières selon l’entreprise contractante qui avait promis de rendre les clés après trois mois. A ce jour, bien que ce délai ne soit pas respecté, les travaux évoluent à grands pas, malgré ces difficultés enregistrées.

 

 

 

 

Sur les pas de son prédécesseur, le nouveau ministre de la Justice et des Droits de l’Homme soucieux de l’humanisation des maisons carcérales a entrepris ce mardi 02 avril 2024, une visite de terrain afin de toucher du bout du doigts les réalités

Pour Yaya Kairaba Kaba, le chantier évolue à la satisfaction après la visite de tous les compartiments de cette maison carcérale en rénovation et en extension

 

 

« Mon constat est un constat de très haute satisfaction quant à l’évolution des travaux de la maison centrale de Conakry. Je constate un réel changement de physionomie de cette maison centrale. Je suis heureux de constater que les travaux qui sont en train d’être exécutés, le tout dans les règles de l’art, en terme de sécurité et en terme de respect de calendrier. Quand on m’a dit que globalement les travaux sont réalisés à 48%, pour un profane extérieur à la maison centrale, il trouvera que cela est faible, c’est vrai, mais quand on vient procéder à une visite détaillée, il y’a des bâtiments qui sont réalisés à hauteur de 80%, donc c’est déjà une avancée sérieuse. J’ai constaté également, que dans la réalisation de ses édifices, il y’a de l’innovation qui a été apporté, quand on parle de parloir pour le contact entre un détenu et son visiteur, en utilisant au besoin les combinés téléphoniques, je dis qu’il y’a de la modernité qui est en train de s’installer à la maison centrale. J’ai remarqué que les cellules sont carrelées et plafonnées, elles contiennent des lieux de toilette, il y a des colonnes de douche, il y a des toilettes avec des chaises anglaises, tout ça me réconforte et franchement, j’ai le moral haut en quittant ici. » a-t-il souligné avant d’ajouter

 

 

« J’ai des recommandations à faire, il y a deux bâtiments là, on m’a signalé, à la suite de l’explosion du dépôt d’hydrocarbure, qui a été sérieusement impacté et qui constitue de sérieuses menaces. Tantôt je parlais de bâtiment achevé à près de 80 %, il est prévu selon ce que le directeur de l’administration pénitentiaire m’a rapporté, de faire déménager une bonne partie de la population carcérale qui occupe ces bâtiments menaçant dans ses nouveaux bâtiments. J’ai insisté dessus, que le travail soit fait, qu’on mette un double boucher pour sortir nos concitoyens qui sont en conflit avec la loi, de cette menace que constitue ses bâtiments fissurés au plafond branlant. » a indiqué le garde des Sceaux.

 

 

 

Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com