Stabilité et changement au sein du nouveau gouvernement de la transition : Attention à une politisation incontrôlée du gouvernement BAH Oury (Bogola Haba)

L’ouverture du Président Mamadi Doumbouya vers la classe politique à travers la nomination d’un Premier ministre civile et politique issue des forces vives de la nation et Président d’un parti d’opposition a été un grand pas des militaires pour la construction d’un agenda national commun non partisan autour de cette transition de la dernière chance.

Celui-ci est appelé par les militaires et les populations à donner un nouveau souffle au fonctionnement du gouvernement pendant cette phase de la finalisation des réformes sociales, économiques et politiques engagées depuis le 5 septembre 2021 à travers la vision en 5 R( Rassemblement, Refondation, Redressement, Rectification institutionnelle et Répositionnement international) du CNRD.

Apportera t-il ce nouveau souffle avec des membres intègres et éfficaces de l’ancienne équipe gouvernementale avec une nouvelle méthode de travail ? ou le fera t-il avec une équipe mixte ou une équipe toute nouvelle a dominance politique ?

Notre souhait serait de le faire avec « une équipe mixte bien dosée mais avec une nouvelle méthode de travail et dans un esprit de stabilité, de renouveau et d’ouverture aux autres membres des forces vives de la nation en terme de contributions objectives dans la recherche de solutions aux problémes rampants de la nation qui sont devenus théoriquement insolvables ces dernières années à cause de nos approches partisanes de résolution.

En effet, les ministres des anciens gouvernements Béavogui et Goumou qui ont été efficaces à leur poste, qui ont joué équipe pour le bon fonctionnement du gouvernement, qui n’ont pas eu de problèmes significatifs de mauvaise gouvernance financière dans les rapports d’inspection pendant leur gouvernance et après la dissolution du gouvernement et qui désirent encore servir la nation doivent être reconduit à leur poste pour la continuité des programmes entamés par la transition et appréciés par les populations.

Ce dosage controlé permettra de faire fonctionner immédiatement la machine du gouvernement BAH Oury mais aussi aux anciens membres de partager les expériences avec les nouveaux rentrants. Ce mixte aidera la poursuite des réformes engagées depuis le 5 septembre 2021 et apportera en même temps l’experience et le souffle recherché par le CNRD.

 

La stabilité et les changements sont toutes importantes dans les grandes organisations matricielles complexes comme le gouvernement d’un Etat. C’est pourquoi nous disons OUI aux changements tous azimuts demandés par les politiques qui veulent rentrer dans le gouvernement du politique BAH Oury mais il faut le faire à dose contrôlée car les guinéens et guinéennes ne veulent pas voir que de nouvelles têtes dans leur gouvernement mais plutôt des actions concrètes sur le terrain en terme de réformes extraordinaires que nous ne pouvons pas avoir ou conduire facilement en periode

normale politiquement partisane..

 

#fndt, Mon Devoir, Ma Patrie.

 

 

Keamou Bogola Haba 

 

Cordinateur National du FNDT