CAN 2024 : la RD Congo échoue aux tirs au but contre l’Afrique du Sud dans sa quête de 3e place


L’Afrique du Sud s’est adjugée la 3e place de la CAN 2024 en battant aux tirs au but la RD Congo. Les Léopards peuvent nourrir des regrets, tant ils ont manqué l’occasion de plier le match dans le temps réglementaire.
Avant le match, le sélectionneur de l’Afrique du Sud, Hugo Broos, voyait une petite finale qui se jouerait sur la « fraîcheur mentale » post-élimination. Pour parvenir à ce but, le Belge fait le choix de la continuité, reconduisant largement l’ossature made in Mamelodie Sundowns. Choix inverse pour Sébastien Desabre qui fait lui le choix de renouveler son 11 et de donner sa chance à des remplaçants : Simon Banza, Dimitry Bertaud, Aaron Tshibola, Grady Diangana, Brian Bayeye et Joris Kayembe sont tous titularisés.
Les petits nouveaux de la RDC ont la chance d’évoluer dans un stade, certes clairsemé, mais acquis à sa cause. Les supporters congolais sont peu nombreux mais ils savent y faire pour mettre l’ambiance depuis leur virage. Cela incite les Léopards à se jeter à l’avant dès le coup d’envoi : Banza trouve Diangana dans la surface mais il manque le cadre (1e).

Des Bafana Bafana stériles
Une alerte sans conséquence. Les Bafana Bafana ne s’affolent pas et mettent en place leur jeu collectif ultra lêché. Les Congolais courent après le ballon et se font balader dans une grande passe à 10. Mais les SudAfricains peinent à se montrer dangereux à part sur des frappes lointaines de Magkopa (19e) et Mayambela (43e). Pas de quoi inquiéter Chancel Mbemba et sa bande.

S’ils n’ont pas la possession, les Léopards ont les crocs. Leurs attaques directes sont bien plus dangereuses que celles de leurs adversaires. Wamangituka est trouvé dans le dos de la défense mais bute sur Williams (8e). Depuis le côté gauche de la pelouse, Diangana prend le temps de centrer en direction du second poteau et il manque quelques centimètres à Banza pour reprendre ce ballon dans les airs (39e).
Les Léopards ont du mordant
Les hommes de Sébastien Desabre ressortent des vestiaires déterminés. Les Léopards enchaînent les coups de butoir sur la défense sudafricaine. Banza est intenable (47e, 52e, 53e). Elia tente un coup franc en puissance. C’est bloqué par Williams (60e).

Les Congolais manquent ensuite l’immanquable. Sur un raté de Williams dans sa surface de réparation, Elia et Silas ne parviennent pas à marquer dans le but déserté par le gardien, gardé par quelques défenseurs seulement (64e). Puis c’est au tour du capitaine Mbemba de rater de manière improbable, à bout portant (75e).
Les Léopards vont se mordre les doigts d’autant de ratés, auxquels s’ajoutent ceux de Mayele (89e et Wissa (90e+1). La RD Congo signe son cinquième match nul de la CAN et va devoir affronter lors des tirs au but un spécialiste de l’exercice, impressionnant contre le Cap-Vert.

Et encore une fois, Ronwen Williams se montre décisif, en faisant chanceler Mbemba sur le tir qui aurait adjuger la victoire à la RD Congo. Il bloque ensuite le tir d’Elia pour offrir la médaille de bronze à ses partenaires. Les Léopards peut nourrir des regrets même si leur parcours était déjà réussi. Les Congolais vont applaudir leur beau public, comme une promesse faite pour l’avenir.

Source : france24