Prolifération de forages et tremblement de terre: M’Bany Sidibé interpelle Mamadi Doumbouya afin qu’il prenne des mesures

Au moins 1 037 personnes ont trouvé la mort et plus de 1 200 ont été blessées dans un puissant séisme qui a dévasté le Maroc dans la nuit de vendredi 8 à samedi 9 septembre, provoquant d’énormes dégâts et semant la panique à Marrakech et plusieurs autres villes, selon un nouveau bilan officiel du ministère de l’Intérieur marocain.

En Guinée, des voix commencent à s’élever sur les causes de ce tremblement et estiment que la prolifération des forages faites par des particuliers sans aucune étude sismique au préalable peut occasionner cette triste réalité. Même si pour l’heure le pays n’est pas touché par ce genre de calamité naturel, M’Bany Sidibé, le président de l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée dans une interview accordée à notre rédaction ce samedi 09 septembre 2023 a invité le locataire du Palais M5 de prendre des mesures idoines pour réglementer le secteur des forages en Guinée afin de prévenir de telle éventualité

« Nous profitons de cette situation qui s’est déroulée aujourd’hui au Maroc pour interpeller le Président de la transition de tout mettre en œuvre afin d’interdire la prolifération des forages d’eaux parce que cela va mettre la Guinée précisément Conakry, dans une insécurité. » a réagi M’Bany Sidibé avant de donner les raisons de cette interdiction qu’il souhaite

« Aujourd’hui, on parle du séisme dans d’autres pays et si vous remarquez aujourd’hui à Conakry, on ne fait que creuser des forages sans règlementation et cela n’est pas normal. C’est l’occasion pour nous d’interpeller le président de la transition pour que la Société des Eaux de Guinée (SEG) puisse réformer sensiblement cette société. Il faut qu’on prenne des mesures idoines pour que les consommateurs aient de l’eau dans les robinets de la SEG. Aujourd’hui, les consommateurs n’ont pas accès à l’eau surtout dans les robinets et c’est une situation inquiétante à notre niveau parce que cela fait partie de la sécurité des consommateurs. » a souligné le président de l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée.

Le renifleur