Kouroussa : En colère, des jeunes s’insurgent contre la société minière KGM.

Nous venons de l’apprendre! En marge de la journée de ce samedi 26 août 2023, plusieurs jeunes de la commune urbaine de Kouroussa se sont soulevés pour manifester leurs frustrations contre la société aurifère KGM, implantée dans la zone.


Ces jeunes grognards reprochent aux responsables de la dite société, le non respect des termes du contenu local et particulièrement dans le processus de recrutement du personnel.

Très remontés, ils ont barricadé tous les chemins menant aux sites de ladite société.

Joint au téléphone, un de nos confrères basés dans la commune urbaine de Kouroussa, nous a fait savoir que ce genre de soulèvement n’est pas une première.

<< Auparavant, il y a eu un soulèvement des jeunes contre cette société. Au cours des négociation sous l’égide des autorités, des promesses avaient été faites. 4 postes de hautes responsabilités avaient été promis à la population de Kouroussa, dont entre autres celui de directeur des ressources humaines, et celui du directeur chargé des affaires communautaires. Mais ces accords n’ont pas été respectés. Ce qui explique ce mécontentement des jeunes.>> Nous confie Arafan Ouattara, avant de rassurer que ces échauffourées n’ont pas fait de dégâts matériels importants, de blessés, ni de perte en vie humaine.

Joint également au téléphone, le Colonel Idrissa Camara, préfet de Kouroussa, nous a affirmé avoir entamé des négociations entre les deux parties, pour une sortie de crise.

<< Oui effectivement, nous avons eu vent de ce soulèvement des jeunes, qui manifestent contre les recrutements faits par la société KGM. Mais nous n’avons pas fait intervenir les forces de l’ordre, pour ne pas qu’il ait violence. Nous avons privilégié le dialogue et on a réussi à calmer les jeunes. Et d’ici le couché du soleil, nous allons vous revenir.>> A-t-il Rassuré.

A noter qu’au moment où nous mettions cet article en ligne, aucun accord n’a été encore trouvé. Les jeunes manifestants, demandent le départ de certains responsables de la société, afin que ceux-ci soient remplacés par des fils du terroir.


Karifa Kansan Doumbouya depuis Kankan pour lerenifleur224