Assassinat d’un boulanger à Conakry : L’Union Nationale Professionnelle des Boulangers et Pâtissiers de Guinée, reporte sa grève pour une semaine.

Dix (10) jours, c’est le délai que les boulangers avaient accordé à l’Etat, pour démasquer l’assassin d’Alsény Baldé, âgé de 25 ans et retrouvé mort par balle le 1er août 2023 à concasseur, dans la commune de Ratoma. Mais compte tenu de l’évolution des enquêtes, l’Union Nationale Professionnelle des Boulangers et Pâtissiers de Guinée, a décidé d’accorder quelques jours de plus à la justice guinéenne.

Dans une interview accordée à notre rédaction ce jeudi 17 août 2023, le président de cette organisation, avec un ton confiant, indique qu’il a échangé avec le procureur de Dixinn, et que ce dernier l’aurait rassuré avoir déjà mis en place une commission, pour retrouver l’assassin du jeune Alseny.

« Donc actuellement, on veut permettre à la justice guinéenne, d’évoluer pour le moment. Nous reportons notre grève que nous avons dit pendant 10 jours pendant une semaine pour voir comment cela évolue. » indique El hadj Oumar Sacko.

Cependant, le président de l’Union Nationale Professionnelle des Boulangers et Pâtissiers de Guinée, affirme que son organisation compte passer à la vitesse supérieure, si toutefois le gouvernement ne respecte pas son engagement.

« Pour le moment, on écoute l’Etat et la justice. Sinon prendre des dispositions chez nous, n’est pas compliqué. Le seul moyen que nous avons toujours, nous le disposons. » Prévient El hadj Oumar Sacko, avant d’espérer que la patience de son organisation, ne restera pas vaine et que justice sera rendue pour Alsény Baldé, et d’autres boulangers assassinés.

Fatoumata Condé, pour lerenifleur224.com