Centre de formation judiciaire : Charles Wright encore dans les salles de classe

Soucieux de la bonne marche de la justice guinéenne mais surtout de son avenir, pas de temps à perdre chez le ministre de la justice et des Droits de l’Homme qui a écourté son congé afin de s’assurer de l’effectivité des activités et les réformes engagées par son département.

Pour lier l’acte à la parole, le garde des sceaux, ministre de la justice et des Droits de l’Homme s’est rendu tôt ce matin au Centre de Formation Judiciaire situé dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Conakry pour superviser le déroulement des cours.

Alphonse Charles Wright comme à son habitude a donné quelques notions de droits aux 100 auditeurs de justice et 100 élèves greffiers admis du concours d’accès au centre de formation judiciaire ce, en présence du Directeur Général du centre de formation judiciaire et de son adjoint.

Dans un échange franc et direct, ces apprenants ont profité de l’occasion pour poser des questions de compréhension au ministre qui a aussitôt répondu aux inquiétudes des futures magistrats et greffiers avec satisfaction

A l’issue des cours qu’il a donnés, le ministre de la justice a annoncé l’entame de la formation civilo-militaire en fin de semaine de ces futures magistrats et greffiers à la base des Forces Spéciales à Kalako pour une semaine. L’occasion a été mise à profit pour présenter les maillots qui seront portés au cours de cette formation.

Le renifleur