Symposium du magistrat Kaba Kourouma : Je demande à tout le monde de le pardonner parce que dans la vie, personne n’est parfait. ( Charles Wright)

Après avoir annoncé hier le décès du Colonel Kaba KOUROUMA, Magistrat militaire, Procureur près le Tribunal militaire à formation spéciale de Kindia, le garde des sceaux, ministre de la justice et des Droits de l’Homme a assisté ce vendredi 4 août 2023 à la levée de corps du défunt à l’hôpital Ignace.

Alphonse Charles WRIGHT était accompagné en cette douloureuse circonstance par son cabinet composé de la secrétaire générale, du chef de cabinet, de l’inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires en même temps porte-parole du département et plusieurs autres cadres. Le garde des sceaux a présenté ses condoléances les plus sincères à la famille éplorée, mais également à l’ensemble des collaborateurs de l’illustre disparu notamment l’Etat-major de la gendarmerie nationale.

Devant la dépouille, le ministre a rendu un vibrant hommage au Colonel Kaba Kourouma

« Ce Monsieur qui est là aujourd’hui, j’ai eu à travailler avec lui. Il y a beaucoup de choses de nous lies qu’on ne peut pas tout dire ici. Tout ce qu’on peut dire, c’est que quoi qu’il ait fait à quelqu’un entre nous ici, je demande à tout le monde de le pardonner parce que dans la vie, personne n’est parfait. Quoi qu’on fasse, on aura toujours quelque chose qu’on puisse avoir entre nous que ça soit en parole ou en d’autres choses. Donc, il faut vraiment avoir pitié de son âme, c’est pour cela que Dieu également pourra avoir pitié de lui. » rappel Alphonse Charles Wright et d’ajouter

« Quand quelqu’un décède, parler du bien de lui que vous connaissez. C’est ce que les anges notent. Il (Kaba Kourouma, ndlr) a été très bien, il a toujours respecté les chefs. Quand je demande à ce que tout le monde vienne à la réunion, il a toujours été le premier à venir. Il ne m’a jamais dit non, il m’a toujours respecté et pour cela, que Dieu lui pardonne » a prier le garde des sceaux coulant des larmes

A rappeler que Colonel Kaba KOUROUMA est décédé le mercredi, 02 août 2023 des suites de courte maladie à l’hôpital militaire du Camp Samory Touré. Il rejoindra sa dernière demeure ce vendredi au cimetière de Cameroun après la prière de 14 heures à la mosquée Fayçal de Conakry.

Lerenifleur224.com