Marcel à la barre à nouveau : ‘’Je suis innocent, le président Dadis ma trahi’’.

Alors que les débats continuent sur la comparution des victimes et témoins sur les événements du 28 septembre 2009. Ce lundi 10 juillet avant même que les débats ne commencent, c’est Marcel Guilavogui considéré comme l’un des cerveaux des massacres du 28 septembre qui a soudainement demandé au tribunal de lui donner la parole à nouveau pour revenir sur certaines vérités qu’il aurait omises lors de son passage à la barre.

Une demande qui fut aussitôt mise à la portée des différentes parties à savoir le parquet, la partie civile et la défense. Après ces débats sur la comparution de Marcel Guilavogui à nouveau, le juge Ibrahima 2 Tounkara a décidé d’appeler Marcel Guilavogui à la barre.  A la barre l’accusé affirme qu’il veut faire une nouvelle déclaration.

« Je demande excuse au peuple de Guinée, les autres ont profité pour me peindre en noir et pourtant je suis blanc. Et j’espère que vous m’avez déjà pardonné parce que nous sommes tous des Guinéens. J’ai décidé de dire la vérité devant Dieu et les hommes en faisant référence à certains passages de la bible (…) c’est la vérité qui va sonner tout à l’heure, c’est pourquoi d’autres ne veulent pas je parle. Mon cœur souffre, je suis un homme de Dieu je ne peux pas continuer à souffrir dans l’âme » a lancé Marcel Guilavogui et de poursuivre

« Je vais dire la vérité, rien que la vérité, c’est pourquoi certains sont allés jusqu’à porter plainte contre moi et ça me fait rire.

Je suis là clé qui a porté Moussa Dadis Camara au pouvoir et Toumba, la porte principale. Ce que j’ai fait, je vais le dire à la barre c’est pourquoi d’autre tremble. Tout ce que certains ont dit ici est faux. Le président Dadis, je le connais avec son plan machiavel ! le populisme est terminé ! » a-t-il fait savoir avant de faire une prière dans sa langue maternelle. »

« Je sais que d’autres ne vont pas accepter ce que je dis. Mais quelque chose est clair, je suis innocent, le président Dadis m’a trahi. La seule chose qu’il peut faire c’est venir demander pardon au peuple de Guinée ». Soutien-t-il

L’audience est en cours au Tribunal de Dixinn délocalisé a la Cour d’Appel de Conakry

Nous y reviendrons…

Mimi Bangoura, pour lerenifleur224.com