Labé : à la rencontre d’un des guinéens expulsé récemment du Sénégal.

Les autorités sénégalaises ont décidé de rapatrier des citoyens de plusieurs nationalités qui vivaient dans leur pays. Celà fait suite aux récentes manifestations organisées dans ce pays au début du mois de juin après la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko. l’État du Sénégal accuse ces rapatriés d’avoir participé aux violences ayant entraîné des multiples dégâts.

Parmi eux, figurent en bonne partie des guinéens qui ont été ramené jusqu’à la frontière de deux pays vers la préfecture koundara en Guinée. Rencontré à Labé après son expulsion, l’un des guinéens se confie à notre pour faire le point sur sa mésaventure.
Rencontré quelques heures après son expulsion Amadou Oury Baldé explique dans quelles circonstances il a été arrêté par une patrouille mixte

<< Ils m’ont pris à la frontière. J’ai tout fait pour qu’on se comprenne mais ils disaient que vous les guinéens, vous êtes comme ça, vous aimez la négociation et l’arrangement mais ça ne marche pas ici. Donc, j’ai compris que je serai expulsé et c’est sur place qu’ils m’ont embarqué jusqu’à Koundara. De là-bas, j’ai plaidé un chauffeur qui a accepté que je sois au porte bagage pour arriver à Labé. En ce temps au Sénégal, c’est de la pagaille, tout le monde a peur surtout dans les centres villes. Ce qui fait que les gens partent vers les frontières puisque ça devenait inquiétant. Nous les guinéens, nous devons chercher à être dans les normes avant de sortir puisqu’une fois à l’extérieur sans les papiers qui prouvent ton identité guinéenne, c’est de la peine perdue tu vas souffrir. Ils demandent une carte d’identité, une carte de vaccination. J’ai des amis et j’ai vu des guinéens là-bas qui n’ont absolument rien avec eux. Ils plaident les chauffeurs pour retourner en Guinée. Vraiment, ils sont dans la difficulté. C’est une expérience pour moi désormais >> raconte ce rapatrié.
Poursuivant, Amadou Oury Baldé lance une invite aux guinéens qui ambitionnent de se rendre dans les autres pays

<< je dirais à tout Guinéen de se conformer aux valeurs des pays d’accueil. Je félicite le gouvernement guinéen d’avoir pensé aux guinéens vivants au Sénégal, c’est vraiment salutair >> s’est il félicité.


Moussa Dieng, pour lerenifleur224.com