Propos de Jack Woumpack : Sékou Koundouno dégaine  »Jack Woumpack agit donc avec la bénédiction de la junte militaire ».

Aussi graves que soient les propos de Jack Woumpack, il ne sera pas poursuivi. Le distributeur automatique d’injonction aux fins de poursuites, Alphonse Charles Wright, ne fera pas engager de poursuites contre lui. La raison en est simple. Le CNRD est sur la voie du régime précédent. Il essaie d’opposer les ethnies les unes aux autres afin de briser la détermination des Guinéens dans le combat contre la tentative de confiscation du pouvoir.

Jack Woumpack agit donc avec la bénédiction de la junte militaire. Et puisque Alphonse Charles Wright est le bras judiciaire des putschistes, ce soit-disant artiste bénéficiera d’une impunité totale. C’est la preuve que lorsque des acteurs politiques et de la société civile parlent de l’instrumentalisation de la justice, c’est une réalité. Selon qu’on pose des actes ou tienne des discours qui plaisent ou déplaisent à Mamadi Doumbouya et sa bande, la justice agira ou n’agira pas. Ceux qui voient en ce ministre de la Justice un homme engagé pour la cause de la justice doivent déchanter. Pour lui, la justice doit lui servir d’instrument pour fouetter son orgueil et servir ses maîtres.

C’est pourquoi, un collectif doit être mis en place dès à présent afin de contraindre la justice à sortir de son immobilisme. Ce collectif pourra adresser une dénonciation au procureur général ou au procureur territorialement compétent afin que des poursuites soient engagées sans délai contre Jack Woumpack.

SEKOU KOUNDOUNO
RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC