Labé : Près de deux cents jeunes nouvellement recrutés dans l’armée renvoyés après avoir passé un mois de formation.

Plusieurs jeunes qui avaient été retenus pour bénéficier de la formation afin d’intégrer l’armée guinéenne viennent d’être recalés au centre d’infanterie situé au quartier Tata 1 dans la commune urbaine de Labé.

Selon nos informations, ce sont 199 jeunes qui sont concernés par cette mesure. Partagés entre peine et désolation, ces jeunes disent être victimes d’injustice. Interrogé, l’un d’eux se confiant à la presse locale explique leur mésaventure

« Ils nous ont déjà prévenus qu’un jour que 150 personnes devront venir dans notre centre d’infanterie sans préciser la date. Aujourd’hui, ils font une liste pour venir faire le contrôle après cela, ils prennent 199 personnes pour dire que nous sommes malades. Et pourtant nous ne sommes pas malades, ils nous ont chassés comme des chiens en présence de nos formateurs et tous les autres militaires. Nous avons passé ici un mois et un jour. Certains disent que nous sommes remplacés par des recommandés du général Sadiba Koulibaly qui était chef d’état-major général des armées lors du recrutement » a expliqué Fanta Mory Condé.

Du côté des autorités militaires aucune communication n’a été faite pour le moment afin d’expliquer à l’opinion les motifs de cette expulsion de ces jeunes. A noter que de nombreux jeunes qui avaient également postulé à ce concours de recrutement au compte de la région de Labé et qui n’ont pas été sélectionné criaient à la fraude et ont manifesté plusieurs fois à Labé sans obtenir gain de cause.

Aux dernières nouvelles on apprend que d’autres jeunes qui étaient en formation à Kindia ont été également renvoyés après avoir suivi la formation pendant un mois.

Moussa Dieng, pour lerenifleur224.com