CNT / Future constitution :  » Nous tiendrons compte des avancées dans les constitutions de 2010 et de 2020″ . Promet Dr Dansa Kourouma

En prélude à la tenue du débat d’orientation constitutionnel prévu du 15 au 30 mai 2023 à l’Hémicycle du Palais du peuple, le président du Conseil National de la Transition (CNT) Dr Dansa Kourouma a animé une conférence de presse ce samedi 13 mai 2023 dans la salle du 28 septembre. L’objectif de cet échange avec les médias était d’annoncer les couleurs sur les contours de ce qui seront les éléments de la future constitutionnelle qui selon lui sera faite par le peuple, pour le peuple et par le peuple.

Autre objectif assigné à travers ce débat d’orientation, c’est bien pour permettre au CNT de façon générale, dans une approche participative et inclusive, de recueillir de chacune des composantes de la Nation, une raison de plus de soutenir que les anciens constitutions ne pourront pas être complètement mises dans la poubelle

« Nous tiendrons compte des avancées dans les constitutions de 2010 et de 2020. Nous avons déjà identifié les facteurs qui ne nous ont pas permis d’avancer et nous ferons de tel que les mesures correctives soient appliquées. C’est pourquoi le symposium a eu lieu pour analyser les différentes constitutions de la Guinée de 1958 à nos jours, afin de connaître les points faibles et forts, analysés par des experts attitrés, guinéens étrangers. De ces points, nous avons 100 recommandations qui ont été faites. La constitution de 2010 a fait avancer la Guinée sur certains aspects, mais qui n’a pas été soumise à un référendum. Le fait de massacrer cette étape importe du processus d’élaboration d’une Construction. C’est une constitution qui est née avec un peu d’insuffisance. C’est vrai que nous étions au CNT en 2010, mais le contexte politique était de nature à limiter le processus d’approbation et d’élaboration de la constitution en respectant toutes les étapes nécessaires, parce qu’on a demandé le temps, on ne s’est pas préoccupé sur la légitimité, la légalité et la pertinence du temps. Il faut qu’on tire des leçons » a conseillé Dr Dansa Kourouma.



Mimi Bangoura, pour Lerenifleur224.com