CNT /Élaboration de la Nouvelle Constitution : Nous allons l’écrire avec toutes les composantes de Guinée. Promet Dr Dansa Kourouma

Le débat sur l’orientation constitutionnelle s’ouvre du lundi 15 au 30 mai 2023 à l’hémicycle, cette initiative du CNT permettra à chaque citoyen de toute entité sociale et politique de venir exprimer sur quel genre de constitution faut-il adopter pour le pays. En prélude à la tenue de ce rendez-vous d’échange, une conférence de presse a été organisée à cet effet ce samedi 13 mai 2023 dans la salle du 28 septembre afin de d’annoncer les couleurs de cette importante mission.

A en croire Dr Dansa Kourouma, l’élaboration de la nouvelle constitution qui se veut inclusive, devra mettre fin à des épisodes sombres d’instabilité.

« Parce que l’instabilité a coûté cher à plusieurs centaines de guinéens, parce que l’instabilité a écorché la confiance entre le peuple et ces dirigeants, parce que l’instabilité a affecté dangereusement la crédibilité des institutions Républicaines de notre pays et d’ailleurs cette instabilité fait aujourd’hui que tous les processus électoraux qui se sont tenu dans ce pays ont été contestés (…) Nous avons l’obligation collégialement à travers cet organe législatif d’écrire des règles qui peuvent rassembler mais aussi des règles qui nous ressemblent dont la constitution est la norme supérieure. Nous allons l’écrire avec toutes les composantes de Guinée. La méthodologie que nous allons adopter est une méthodologie participative inclusive » À mentionner le numéro 1 du Conseil National de la Transition (CNT). Plus loin, Dr Dansa Kourouma estimes que la légitimité d’élaboration d’une nouvelle constitution, tient compte d’un certain nombre de facteurs, notamment :

« La transparence dans son élaboration. On a connu des constitutions en Guinée, où personne n’a pu identifier les personnes qui les ont rédigés. C’est-à-dire le constituant on ne le savait pas. C’était une magie et on a juste vu la Constitution. Dès que l’on ne connaît pas les motivations, les étapes et les implications, c’est une mascarade. Je crois tout que le monde doit y participer afin de rendre visible et lisible, les différentes étapes d’élaboration d’une Constitution pour que tout le monde soit au courant ». Indique-t-il



Rama Fils, pour Lerenifleur224.com