Dialogue/ L’imam répond aux détracteurs : les religieux aujourd’hui sont sabotés par plusieurs personnes, mais cela est très bon pour nous…

Le dialogue entre Forces Vives de Guinée et le Gouvernement sous l’égide des religieux se tient actuellement au centre islamique de Donka. Après plusieurs rencontres, les lignes ont commencé à bouger à en croire les religieux à la sortie de la dernière rencontre. En première ligne de ce dialogue, El hadj Mamadou Saliou Camara, le grand imam de la mosquée Fayçal.

Ce religieux a profité de la célébration de l’aïd El Fitr de ce vendredi 21 avril 2023 dans une interview exclusive qu’il a accordé à votre quotidien Lerenifleur224.com d’inviter les musulmans a maintenir la paix et la quiétude sociale tout en profitant de cette occasion pour répondre aux détracteurs de la démarche faite par les religieux

Elhadj Mamadou Saliou Camara et Abé Sylla, ancien ministre de l’énergie



 » Quand vous voyez qu’on est là à remplir cette mosquée, c’est parce qu’il y a la paix dans ces jours-ci, l’entente et la quiétude sociale » a-t-il fait remarquer et d’inviter les acteurs sociopolitiques en ces termes

 » J’appelle les politiciens, tous ceux qui sont acteurs dans le cadre du dialogue entre gouvernement et forces vives de Guinée de venir ensemble autour de la table, de négocier ensemble et de respecter leur engagement. Ils doivent respecter les religieux car les religieux aujourd’hui sont sabotés par plusieurs personnes, mais cela est très bon pour nous parce que ce qu’on fait c’est pour la Guinée et pour le peuple. Et parmi ce peuple, il y a des gens qui sont contre ce dialogue, mais moi j’y tiens beaucoup parce que c’est important. S’il y a la paix on peut faire tout et le contraire, on ne peut rien faire » A-t-il soutenu



Rama Fils, pour Lerenifleur.com