Délestage du courant électrique : C’est loin d’être un acte de sabotage, les travaux du nouveau réseau électrique et autres faits sont les causes évoqués par Naby Moussa Camara (Communication EDG)

A Conakry, le délestage du courant électrique commence à s’intensifier ces derniers moments. Plusieurs quartiers de la capitale sont privés de cette denrée indispensable surtout en cette période de pénitence pour les musulmans tout comme pour les chrétiens. Pour éclairer la lanterne de la population sur ce fait, le Directeur de la Communication de la société chargée de la gestion de courant électrique en Guinée EDG, était l’invité de chez nos confrères de la radio Horizon FM ce samedi 08 avril 2023.

Interrogé sur cette actualité qui est décriée par la population, Naby Moussa Camara le patron de la communication d’Electricité de Guinée (EDG) a expliqué ce fait par les travaux du nouveau réseau électrique dans plusieurs zones de la capitale, mais également les travaux de réhabilitation de certaines voiries de la capitale. Pour lui, ces coupures intempestives du courant électrique sont loin être un acte de sabotage

 » Durant les deux(2) dernières semaines du mois de mars, nous avons enregistré le poste SOGECA qui a pris feu et cela a un peu dégradé la fourniture de certains quartiers. Cela nous a tout de suite permis de mobiliser les centrales que nous gérons. Ces centrales thermiques ont été mise en marche et a permis d’atténuer les coupures » lance Naby Moussa Camara et d’ajouter

 » Mais ce qu’il faut comprendre dans cela, au même moment, on a des coupures pour des raisons des travaux qui ne sont pas des délestages. C’est pour cela qu’à Conakry, nous mettons en défis toute personne qui dira qu’on a délesté. Il y a suffisamment d’énergie qui sont produites à travers nos barrages qui arrivent sur Conakry. Donc, ces genres de coupure sont dus aux travaux comme vous pouvez le remarquer dans la commune de Matam où on est en train d’installer à travers un projet phare qu’on appelle le PREREC, ou on est en train de mettre un nouveau réseau, de nouveaux poteaux. Donc, pour le tirage des câbles pour ce nouveau réseau, on a besoin de couper le courant car on ne peut pas travailler sous tension. C’est pour mettre nos agents ou les entreprises qui y travaillent hors du danger du courant électrique et pour cela, on a besoin de faire des coupures » a-t-il expliqué

En plus de ces travaux qui impactent sur la fourniture normale du courant électrique à la population, Naby Moussa Camara fait remarquer que certains postes dans la capitale se trouvent surchargés suite à la forte demande de la population.



Rama Fils, pour Lerenifleur224.com