Insécurité : La fille de 16 ans d’un ancien député séquestrée puis violée, son bourreau et ses complices mis aux arrêts.

C’est un ouf de soulagement pour Dr Ibrahima Sory Diallo le président du parti Bloc de l’Opposition Constructive (ADC-BOC). Cet acteur politique et ancien député avait perdu de vue sa fille depuis plusieurs jours et ce vendredi à la Direction Centrale de la Police Judiciaire sa fille âgée de 16 lui a été remise par les responsables de cette Direction. La fille en question était séquestrée puis violée par des inconnus dans un quartier de la commune de Ratoma. Ces présumés bourreaux et leurs complices ont été aussitôt arrêtés et présenté à la presse

Dr Ibrahima Sory Diallo, Président ADC-BOC

A en croire l’ancien député, sa fille a été enlevée depuis dimanche dernier dans la commune de Ratoma, avant d’être retrouvée cinq jours après

« Aussitôt, on a informé la DPJ qui a mis ses agents sur le terrain. Après 4 jours de recherche, ils sont parvenus pour un premier temps à repérer la fille, ensuite la retrouvée et le lendemain, ils ont interpellé tous les acteurs et associés, c’est-à-dire les meneurs et les commanditaires qui sont aujourd’hui dans les mains de la DPJ. Je profite de l’occasion de remercier tous les agents de la DCPJ pour la réussite de cette opération. C’est pour dire encore une fois au peuple de Guinée d’avoir confiance à ses agents qui se trouvent aujourd’hui à l’épreuve des actes qu’on voit à longueur de journée, c’est-à-dire enlèvements et autres. Aujourd’hui je peux tranquillement » Explique-t-il

Pour sa part, le commissaire divisionnaire Séraphin Haba a indiqué que dans ce dossier de séquestration suivi de viol, qu’un auteur et deux complices étaient déjà dans leur filet et que les enquêtes étaient en cours afin de remonter toute la chaine

« Nous avions pour mission de rechercher les criminels, réunir les preuves et interpeller les auteurs et les conduire devant les juridictions chargées de les jugés. Donc, Lorsque nous avons été saisi d’un cas d’enlèvement toute de suite nous avons déployés nos hommes sur le terrain qui ont à travers des méthodes technique d’enquête recherché non seulement, la retrouver et mettre main sur les auteurs de cet enlèvement (…) Pour le moment, il y a un seul auteur et deux complices. Mais les enquêtes se poursuivent et la justice essayera de définir le reste (…) au cours des investigations, nous avons constaté qu’il y a eu un cas de séquestration et de viol. Comme vous le savez il y a un service compétent en la matière qui est l’OPROGEM, nous allons les saisir dès maintenant pour l’attribution » annonce ce responsable de police



M2K, pour Lerenifleur.com