Examens nationaux session 2023 à Matam : Même si on demandait de faire les examens demain, nous sommes prêts pour les faire parce que nous avons dépassés les 50% du programme annuel (DCE)

Les examens nationaux en Guinée session 2023 se dérouleront du lundi 5 juin au mardi 20 juin prochain. Ils débuteront par l’examen de la fin d’étude élémentaire du 5 au 7 juin, le Brevet d’ Etude du Premier Cycle (BECP) quant à lui est prévu du 9 au 14 juin. Et pour clôturer, les candidats au Baccalauréat unique rentreront dans la danse à partir du 16 juin jusqu’au mardi 20 juin.

Interrogé ce vendredi sur ce calendrier, le Directeur Communal de l’Education de Matam a déclaré que ce chronogramme de ces examens nationaux est tenable du moins dans sa commune. Ibrahima 2 Barry a soutenu dans ce sens que les programmes d’enseignement pour l’heure dépassent les 70%

 » La diffusion de l’emploi du temps des examens n’est qu’une suite logique dans les périodiques initiées par le département Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation(…) il faut reconnaître quand-même que c’est au temps de M. Guillaume (Ministre ndlr) qu’à la date que le calendrier est proclamé. Donc, cela est dû au fait que le département est déjà rassuré que tous les programmes d’enseignements ont dépassé le seuil de 70%. A Matam par exemple, aujourd’hui, au niveau du secondaire, nous sommes à 67,87%, au niveau du primaire, nous sommes à 70, 23%. Donc, même si on demandait selon les normes pédagogiques de faire les examens demain, nous sommes prêts pour les faire parce que nous avons dépassés les 50% du programme annuel » a précisé ce responsable communal de l’éducation et d’ajouter

 » Par rapport aux préparatifs, ils ont commencé à Matam début l’ouverture des classes. Actuellement, nous connaissons les centres d’examens, nous sommes en train de photographier les candidats, tous les codes photos sont déjà là. Et je vous parie qu’à Matam nous sommes à peu près dans les 50% de la photographie des candidats. Ça veut dire que la date prévue pour les examens sera une date salutaire car chez nous, tout est mis en œuvre » A fait savoir Ibrahima 2 Barry

La formation des formateurs au niveau du Primaire et du secondaire cette année par le ministre de l’Education Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation Guillaume Hawing a été saluée par Ibrahima Barry dans cet entretien accordé à notre rédaction. Ce premier responsable a ainsi invité les parents d’élèves à sensibiliser les élèves afin qu’ils soient prêts à affronter les épreuves les jours indiqués

 » Depuis l’avènement de la transition, il n’y a eu aucun remous social. Donc, le calendrier scolaire est respecté, les cours se déroulent normalement, donc il n’y a pas de raison de ne pas respecter les périodiques proposées par l’inspection générale de l’éducation. Aux parents d’élèves, nous leur disons que ce n’est pas le jour de l’examen qu’il faut les préparer. Il faut qu’ils s’associent à nous et à vous les journalistes pour que vous nous aidiez à sensibiliser les élèves pour qu’ils ne viennent pas à l’école, mais dans la classe. L’examen se trouve dans les salles de classes et pas à l’école parce qu’il y a des élèves qui disent qu’ils viennent à l’école, ils sont dans les alentours, mais pas au niveau des concessions scolaires. Tout est mis en œuvre, nous sommes en contact avec l’association des parents d’élèves pour qu’ils sensibilisent les élèves afin qu’ils viennent prêts à laisser entendre le patron du DCE de Matam.



M2K, pour Lerenifleur224.com