Délestage du courant électrique : « Donc le problème d’énergie de la Guinée ne sera jamais réglé…?  » S’interroge Kalémoudou Yansané 

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) tenue ce samedi 29 juin 2024 à son siège à la minière, Kalémodou Yansané vice-président du parti a mis l’accent sur le manque d’électricité que subit le pays depuis un certain temps.

Pour ce cadre de l’UFDG, l’origine de ce problème peut être liée à la mauvaise qualité du carburant qui a réussi à endommager les machines et les véhicules des citoyens.

<< Nous sommes en pleine période hivernale, Il n’y a plus d’excuse pour le problème d’eau dans les barrages. Les mois précédents, on nous disait que c’est la saison sèche, il n’y a plus d’eau. Les batteries des barrages de la Guinée sont situées sur la seule rivière qu’on appelle le Konkoré. Vous avez Garafiri qui est tout à fait en haut qui fait 75 mégawatts avec une hauteur de 75 mètres. Juste après Garafiri, vous avez Souapiti, Garafiri seul ne pouvait pas servir toute la Guinée c’est pourquoi souapiti a été construit avec 450 mégawatts. Entre ces deux barrages, il y a kaléta qui est également aménagé qui retient aussi de l’eau. Il n’y a pas de raison qu’on ait pas la moitié de la production de tous ces barrages. Le problème n’est pas là, le problème c’est sûrement le transport de l’énergie qui est produite. La section du file qui transporte le courant produit, ne suffit sûrement pas pour transporter le courant de kaleta et de souapiti à nous. Mais depuis quelques jours, il y a déserte d’électricité. Donc on devrait maintenant libérer le barrage, parce que nous avons plein de centres thermiques. J’ai eu a analyser la centrale thermique qui est à la Tannerie, elle fait 50 mégawatts, c’est une installation toute neuve, qui ne produit pas à 100% le courant », a-t-il souligné avant de renchérir :

« Nous aurons appris que le carburant qui a été fourni est de mauvaise qualité et malheureusement non seulement ce carburant a impacté négativement sur le rendement de ces installations coûteuses sans parler des véhicules des particuliers. Mais quel est le problème en Guinée aujourd’hui ? Où sont les responsables? Où sont les coupables ? Donc le problème d’énergie de la Guinée ne sera jamais réglé tant qu’on aura pas déjouer et démasquer complètement, voire même sanctionner les coupables. Voilà le fond du problème. Et je ne pense pas si on pourra sortir de l’auberge. Nous nous remettons à Dieu>>, Kalemodou Yansané.

 

 

Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com