Football: l’ancien international camerounais Landry N’Guemo est mort à 38 ans

Landry N’Guemo est décédé jeudi 27 juin 2024 dans un accident de voiture survenu au Cameroun. L’ancien joueur, passé par Bordeaux, Nancy et Saint-Etienne notamment, avait également porté le maillot de l’équipe nationale pendant huit ans. Il était âgé de 38 ans.Jour de deuil pour le football camerounais. Landry N’Guemo est mort dans un accident de la route, dans la nuit du mercredi au jeudi 27 juin. Le drame est survenu sur la route d’Obala, dans la région centre du Cameroun, indique le quotidien L’Équipe qui précise que le véhicule où se trouvait l’ancien joueur a été « broyé sous le choc ».

Né à Yaoundé le 28 novembre 1985, Landry N’Guemo fut repéré par le club de l’AS Nancy-Lorraine, avec lequel il acheva sa formation avant de faire ses débuts professionnels en 2005, à 19 ans. Milieu défensif d’1,73m, le Camerounais porta le maillot des Lions indomptables pour la première fois en septembre 2006.

Prêté en Écosse au Celtic FC pour la saison 2009-2010, Landry N’Guemo revint en France et changea de cap en 2011, année où il signa avec les Girondins de Bordeaux. Il joua plus tard à l’AS Saint-Etienne, puis en Turquie à Akhisar Belediyespor ainsi qu’à Kayserispor. Il acheva sa carrière à l’issue de la saison 2019-2020 jouée sous le maillot du Kongsvinger IL Toppfotball, club norvégien.

Il voulait « transmettre aux gamins son savoir et son expérience »

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2006 avec Nancy et de la Coupe de France en 2013 avec Bordeaux, le Camerounais fut également membre de l’équipe nationale finaliste malheureuse de la CAN 2008 au Ghana face à l’Égypte. Il honora 42 capes avec les Lions indomptables et marqua à trois reprises.

Après avoir pris sa retraite de footballeur professionnel, Landry N’Guemo était revenu au sein de l’AS Nancy-Lorraine en tant qu’entraîneur des moins de 16 ans. Le club lorrain fait part de son « immense tristesse » face à la disparition tragique d’une figure du club, arrivée à l’âge de 16 ans au centre de formation. En tant qu’entraîneur, il désirait « transmettre aux gamins son savoir et son expérience ». L’ASNL adresse ses « plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches ». « Repose en paix Landry », ajoute le club.

Bordeaux fait également part de son émotion, tandis que l’AS Saint-Etienne pleure un joueur parti « bien trop tôt, bien trop brutalement ». Du côté du Celtic, « tout le monde est choqué et triste » face à cette nouvelle. La Fédération camerounaise de football, elle, salue un joueur qui « a marqué son passage en équipe du Cameroun » et « présente ses condoléances à ses proches et toute la famille du football ».

 

 

 

 

 

 

Avec rfi