BEPC : Djiba Diakité et Ousmane Gaoual Diallo lancent les épreuves dans la commune de Dixinn

Ce vendredi 14 juin 2024, les épreuves du Brevet d’Etude de Premier Cycle ont été lancées sur toute l’étendue du territoire national. A l’école Barry Diawadou dans la commune de Dixinn, c’est le ministre secrétaire général à la présidence Djiba Diakité, qui a procédé au lancement des épreuves accompagné de ses collègues des transports, de la santé, et de l’environnement.

 

 

‘’Examen apaisé », c’est le slogan retenu cette année par le ministre de l’Enseignement Pré-universitaire, de l’Education et de l’Alphabétisation pour les différents examens. Mamadi Konaté, Directeur Communal de l’Education de Dixinn, parle du niveau de formation des candidats contrairement aux années antérieures.

 

 

« Les enfants sont motivés, libres dans la tête, sans problème, sans pression. Vraiment, c’est du jamais vu en République de Guinée. Donc cette année, c’est une fierté. On a compris que les deux ans de préparation qu’on a effectués, c’est maintenant qu’on commence à comprendre les résultats. On s’attend cette année à un résultat meilleur par rapport aux années précédentes. Cette année on a 2797 candidats, dont 1330 filles dans la commune de Dixinn », a-t-il fait savoir.

Aussi présent à ce lancement, Ousmane Gaoual Diallo, ministre des transports a, au nom de ses collègues, exprimé ses encouragements aux candidats tout en félicitant les parents, les corps enseignants mais aussi l’État guinéen.

 

 

« On est là pour participer auprès du ministre de l’Enseignement Pré-universitaire, le lancement des épreuves du BEPC, qui démarre aujourd’hui, et souhaiter bonne chance aux élèves. C’est un moment important pour les parents d’élèves, pour l’État qui mobilise énormément de moyens, pour que ça se passe dans de bonnes conditions, avec l’espoir que les prochaines générations soient parmi ces jeunes, qui vont affronter ces épreuves avec beaucoup de sérénité. Nous les encourageons, et nous leur souhaitons bonne chance. Nous félicitons les parents, les enseignants, le monde de l’éducation de façon générale, qui s’est mobilisé pour que cela soit possible. Et nous espérons que les résultats seront à la hauteur du sacrifice consenti aussi bien par les familles, que par le corps enseignant et l’État », a-t-il déclaré.

Cet examen du BEPC se déroulera pendant cinq jours.

 

 

 

Mimi Bangoura, pour lerenifleur224.com