Daniel Kolié tacle Alpha Bayo de la « MAOG » : « Notre apprentis activiste, se mêle de tout et rien en allant de coq à l’âne. « 

À lire et écouter Mr BAYO de la Maison des ONGs et de la société, il ya véritablement lieu de s’inquiéter et de douter de sa compréhension du rôle et de la mission de la société civile. 

Exiger la libération extrajudiciaire des personnes sous une procédure judiciaire relève non seulement de l’ignorance mais s’apparente à une complicité dans les faits rapprochés aux detenus.

Demander l’accélération de la procédure aurait été salutaire et respectueux de la procédure judiciaire de la part de Monsieur Bayo

Notre apprentis activiste, se mêle de tout et rien en allant de coq à l’âne.

Le novice ne s’est pas limité seulement à défendre l’indefendable ,il s’attaque au Premier Ministre. Quel impact ou influence dispose son ONG pour que sa confiance ou non au PM derange les paisibles citoyens ?

Pour quelle raison, un soi-disant artiste s’attaquerait à un premier ministre sans raison?

Le premier Ministre Bah Oury, dit haut ce que tous les acteurs disent bas.

Cette année, il n’y aura pas d’élection. Tout les indicateurs sont à la faveur du report des élections à l’issue d’un dialogue. C’est une évidence.

A cet stade de la transition, le CNRD et le gouvernement ne peuvent pas organiser une élection pendant que nous ne disposons pas de constitution ni de fichier électoral .

Les acteurs politiques qui se disent être dans l’union refusent de participer au cadre de dialogue afin d’avoir un chronogramme adapté. Comment notre activiste veut que les élections se tiennent dans ces conditions.

Monsieur Bayo a encore à apprendre avant de prétendre son rôle d’activiste de la société.

La transition est sur la bonne voie, aux acteurs de rejoindre le navire.

 

Daniel KOLIE 

Président du Parti CADRE