AG-UDPG : Glissement de calendrier électoral, évaluation des partis politiques, au centre des débats

Au cours de l’assemblée générale de l’Union des Démocrates Panafricains de Guinée (UDPG) ce samedi 8 juin 2024 à son siège à Hamdallaye Concasseur, il était question de procéder tout d’abord à la présentation du bureau exécutif du parti, suivi d’une formation sur la création d’une cellule de base et son mode de fonctionnement.

À cette occasion, Ahmed Keïta, président de cette formation politique s’est prononcé sur un éventuel glissement de calendrier. selon lui, toute décision de report électoral, doit être prise sur la base d’un consensus national.

« Par rapport au glissement, nous sommes à l’écoute. Nous avons entendu la déclaration du Premier Ministre, nous prenons acte. Nous observons maintenant la suite des choses. Ce que nous souhaitons, que le gouvernement finisse avec tout ce qui est PN-RAVEC avant le 31 décembre. Ça, c’est notre position au CPR, qu’on puisse aller au référendum avant le 31 décembre. Si un glissement doit se faire, que ça se fasse au sein d’un consensus national, d’intérêt national et qu’on revienne tous s’asseoir sur la même table pour savoir ce qui a été fait et ce qui n’est pas bon pour ne pas qu’on retourne dans les mêmes erreurs », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne l’évaluation des partis politiques, le président de l’UDPG émet des doutes.

« Si c’est fait pour aider les partis politiques à se parfaire et rentrer dans les normes, c’est une très bonne initiative. Mais si c’est fait pour les enlever du jeu politique, ça serait une très mauvaise décision, parce que ce n’est pas la réduction des partis politiques qui va réduire leur effet », conclut le président du parti UDPG.

 

 

Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com