Journée citoyenne et d’assainissement : les autorités communales de Matoto, s’activent sur le terrain

Les autorités communales de Matoto ont pris part ce samedi 1er juin 2024 à la journée citoyenne d’assainissement général de leur commune. Cette initiative des autorités de la transition qui vise à sensibiliser les citoyens et rendre propre le grand Conakry chaque samedi en Guinée.
Dans la commune de Matoto, le choix des autorités est porté sur les points noirs se trouvant près du marché cité Enco5 et Sangoyah carrefour gasoil où ils ont procédé au curage des caniveaux.

 

 

« Je salue l’initiative de cet assainissement. Parce que déjà nous voyons son impact sur la vie des guinéens, particulièrement de la capitale. Vous avez vu l’engouement qui était là. C’est pour vous dire que la population de Matoto particulièrement celle de Conakry en générale est prête à accompagner le Président dans ses œuvres. Donc pour moi, ce n’est qu’une chose normale. On ne pas vivre dans la saleté, parce que nous voyons ses conséquences. Dans le programme du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, à chaque fois qu’il y a assainissement, il y a des points noirs qui sont ciblés par commune », a confié Moussa Diallo, président de la délégation spéciale de Matoto.

Représentant le gouvernement à cette journée citoyenne, Mohamed Lamine Bangoura chef de cabinet du Ministère de l’Habitat, de l’Aménagement du territoire, chargé de la récupération des domaines Spoliés de l’État à fait passer un message.

 

 

« La première des choses, c’est répondre au message de monsieur le Président de la République. Il a bien voulu qu’on assainisse les lieux où nous habitons. Le travail que nous faisons aujourd’hui, c’est un travail qui a été déjà pré-établi. On avait déjà choisi avec les techniciens, les points noirs, les points critiques qui peuvent vraiment faire l’objet d’inondation. Ces points ont été identifié. On a fait des réunions, et on a mis des moyens techniques, les équipes comme vous les voyez qui font ces travaux. On a vu que les autorités locales ont mis les moyens, ils ont sensibilisé les gens, parce le travail a commencé 2 jours avant. Les points critiques qu’on avait déjà identifié, on a trouvé que ces points là sont dégagés, il était juste question de venir ramasser. Nous aussi en tant que technicien nous allons continuer à les accompagner, pour faire de la ville de Conakry, une des meilleures villes », a-t-il déclaré.

 

 

Bountou Sylla, pour lerenifleur224.com