Passage du ministre de l’énergie sur la facturation de l’électricité devant le CNT : M’Bani Sidibé relève des incohérences

Dans une interview accordée ce samedi 27 avril 2024 à notre rédaction, le président de l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée s’est prononcé sur le passage du ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures devant les conseillers nationaux de la transition sur la facturation de l’électricité en République de Guinée.
Selon M’Bani Sidibé, les déclarations faites par le ministre, sont extrêmement graves.

<< Nous condamnons la communication du ministre de l’Energie, de l’Hydrolique et des Hydrocarbures lors de son passage devant le Conseil National de la Transition. Il a eu à faire des déclarations concernant la facturation du courant électrique en Guinée que nous trouvons extrêmement grave. Parce que quand il parle de forfait alors que chez nous, la facturation du courant se fait par tranche. Donc, s’il nous dit qu’il ya le  courant ou pas, que les consommateurs doivent payer, nous, nous  inscrivons en faux contre cela, et nous demandons aux ministre de retenir cela, et de bien comprendre la facturation dans notre pays>>, s’insurge le président l’UDCG.

Pour cet activiste, l’Electricité de Guinée doit revoir sa facturation vu que le courant n’est pas régulier dans le pays.

<< Nous pensons aujourd’hui que EDG doit tenir compte de délestage dans la nouvelle facturation. Parce qu’aujourd’hui, on a plus le courant 24h sur 24 on ne peut expédier les mêmes factures aux consommateurs, c’est une grave injustice, c’est une violation des droits des consommateurs il faut que cela s’arrête>>, a-t-il martelé.

Cependant M’bani Sidibé souhaite l’implication du Président de la transition pour mettre un terme à cette pratique.
Au cas contraire, son organisation ne tardera pas à utiliser les moyens pacifiques pour ce faire entendre.

Mimi Bangoura