Coyah : Fin de l’atelier formation sur les procédures d’exécution et de contrôle des dépenses publiques en Guinée 

Ouvert le lundi 12 février 2024, à Coyah, l’atelier de formation des magistrats, greffiers et OPJ (officiers de police judiciaire) sur les procédures d’exécution et de contrôle des dépenses publiques en Guinée a pris fin ce jeudi 22 février 2024.

 

 

Une cinquantaine de cadres venus de la CRIEF, de la Cour des Comptes, de la CENTIF, de l’ORDEF, des services spéciaux et plusieurs autres structures impliquées dans la lutte contre la délinquance économique a pris part à cette rencontre de dix jours. La cérémonie de clôture des travaux a été présidée par Madame la Secrétaire Générale du Ministère de la justice et des droits de l’homme.

 

 

Au nom des participants, Me Hélène Cocker Coulibaly, Greffière à la CRIEF, a tout d’abord remercié les formateurs pour la qualité de leur prestation. « Votre approche pédagogique, la clarté de vos explications et illustrations ainsi que votre immense connaissance des thématiques abordées ont contribué à l’intérêt et à la valeur de cette formation », a-t-elle affirmé.

Hélène Cocker Coulibaly a aussi remercié le Ministère de la justice et des droits de l’homme qui à travers son Centre de Formation Judiciaire, a initié cette session de renforcement des capacités. Sans oublier le Ministère du Budget et celui de l’Economie et des Finances pour les moyens déployés pour faciliter la réalisation de l’initiative.

« Nous fondons l’espoir que d’autres thématiques d’intérêts professionnels nous serons fréquemment dispensées pour le bien de la justice économique et financière de notre pays », a conclu Greffière s’exprimant au nom des participants.

 

 

 

Au nom de sa hiérarchie, Dr Mamadou Barry, Directeur général adjoint du Budget, a également remercié les autorités du Ministère de la Justice et des droits de l’homme pour l’organisation de l’atelier de formation sur les procédures d’exécution et de contrôle des dépenses publiques à l’endroit des corps de contrôle et de justice.

 

« Comme nous le savons tous, l’un des objectifs majeurs de la transition conduite par Son Excellence, Monsieur le Président, Chef de l’État, le Général de corps d’armée, Mamadi Doumbouya, est de moraliser la gestion de la chose publique. Et cela passe premièrement de l’efficacité de la dépendance publique », a-t-il rappelé. Avant d’indiquer un peu plus loin a l’attention des participants que « c’est dans cette optique que le ministère de la justice et des droits de l’homme a organisé cet atelier pour renforcer vos capacités respectives à contribuer à la qualification de la gouvernance publique, notamment celle financière ».

Pour terminer, Dr Mamadou Barry, au nom du Secrétaire Général qui assure l’intérim du Ministre du Budget, réaffirmé « la disponibilité et l’engagement de son département à accompagner toute initiative s’inscrivant dans le cadre du renforcement des compétences des acteurs concernés et impliqués dans la gestion et le contrôle des finances publiques, soit à priori et à posteriori ».

 

S’adressant aux magistrats, greffiers et officiers de police judiciaire qui ont participé à la session de formation, Mme la Secrétaire Générale du Ministère de la justice et des droits de l’homme a tenu à jour souligner que leur rôle dans la moralisation et la rectification structurelle reste crucial

 

 

« En tant que garant de l’intégrité de notre système judiciaire et financier, vous êtes investis de lourdes fonctions de garantir le respect de la loi, l’adhésion aux règles procédurales, et à la clarté dans l’exécution des différentes opérations financières », a fait savoir Irène Marie Hajimalis confiante que les magistrats greffiers et OPJ « armés de nouveaux outils de compétences », sauront détecter, prévenir et identifier toute forme de malversation dans la gestion des deniers publics en Guinée et agir efficacement contre l’enrichissement illicite et les transgression assimilées.

 

 

La cérémonie a pris fin par la remise de satisfecit aux formateurs et aux participants.

 

Service Communication et Relations Extérieures/ MJDH