Mamou : cinq (5) personnes mises aux arrêts à la suite d’une bagarre, qui a coûté la vie à un père de famille

Un jeune d’une trentaine d’années, a rendu l’âme quelques jours après s’être battu avec un groupe de personnes. Les faits se sont produits dans le district de Soloyabamba, relevant de la sous-préfecture de Dounet, préfecture de Mamou. D’après les autorités judiciaires, son corps a été transporté à l’hôpital régional, dans le but de déterminer les circonstances de son décès. Des personnes soupçonnées d’avoir participé à la bagarre ont été interpellées par la police, a appris l’un de nos correspondants basés dans la ville carrefour.

Interrogé dans la soirée de ce jeudi 21 décembre 2023, le substitut du procureur du tribunal de première instance de Mamou a laissé entendre que le corps d’Abdoulaye Doumbouya alias Bobo Andadhö, se trouvait à l’hôpital régional depuis dimanche, dans l’optique d’élucider les circonstances de sa mort.

« Il s’agit d’un jeune homme qui a été battu à la suite d’une bagarre avec d’autres personnes. Il est venu porter plainte contre ces personnes. Trois (3) jours après, il a rendu l’âme. Quand nous avons appris son décès, nous avons mis la direction régionale de la police en branle. Elle, avec la protection civile sont allées prendre le corps. Et le corps se trouve actuellement à l’hôpital régional de Mamou, afin de déterminer la cause de sa mort », a expliqué Daman Kourouma.

Poursuivant sa communication, notre interlocuteur a assuré que les enquêtes sont en cours. Cinq (5) personnes ont d’ailleurs été interpellées dans cette affaire, dira-t-il.

« La police est sur pied comme je vous l’ai dit dès l’entame. Les enquêtes sont en cours. La police a réussi à mettre main sur cinq (5) personnes et ces personnes-là ont été auditionnées », ajoute le substitut du procureur du TPI de Mamou.

La victime était mariée à une femme et père de plusieurs enfants.

Depuis la ville carrefour Alpha Keïta pour lerenifleur224.com