« Musèlement de la presse » par le pouvoir de Conakry : « Je crois qu’il faut abandonner ce genre d’idée » Conseil Sydia Touré

Le Président « Exilé » de l’union des Forces Républicaines (UFR) à évoqué ce samedi 16 décembre 2023 le cas de la tentative de musèlement de la presse en Guinée ces derniers temps.

Au bout du téléphone en s’adressant aux militants du parti, l’ancien premier ministre guinéen à déploré cette situation.
« C’est un moment malheureux. Après que le président Conté ait autorisé la liberté de la presse orale, que l’on vienne me dire qu’on fait tout aujourd’hui pour qu’il n’y ait plus de presse. Je crois qu’il faut abandonner ce genre d’idée. Nous n’avions pas de presse écrite à l’arrivée des militaires en 1984 mais on a fini par accepter les journaux. Ce qui manquait c’était la presse orale notamment les radios privées. Nous avons dû faire des manifestations en 2005 pour que le président Conté prenne un décret autorisant l’ouverture des radios privées », a indiqué Sydia Touré.



Nagnouma Sanoh, pour lerenifleur224.com