Keamou Bogola Haba : « Depuis que le porte-parole du gouvernement a dit que le président ne fera pas une minute ou un seul jour à Sekhoutereyah…

« Pourquoi il faut absolument rediscuter les termes du contenu du chronogramme de la Transition Guinéenne » était le thème choisi pour une conférence de presse ce jeudi 30 novembre 2023 à Conakry par le Front National pour la Défense de la Transition (FNDT).

Dans sa prise de parole, le coordinateur national de ce front a mis l’accent sur l’importance du parti unique avant d’affirmer que c’est le multipartisme qui est à la source des problèmes que nous rencontrons actuellement

« L’importance du parti unique, c’était aussi cela, notre avantage, c’était d’avoir un agenda national commun non partisan. Mais depuis que nous avons choisi le multipartisme, nous sommes dans un agenda partisan, on arrive pas à avoir un consensus sur n’importe quoi. C’est pourquoi nous pensons que la solution à cette situation, c’est un agenda national non partisan pendant cette transition et dans ce cas, les militaires qui sont au pouvoir et le gouvernement doivent absolument mettre tout en œuvre pour lutter contre la mauvaise gouvernance. » a souligné Keamou Bogola Haba avant d’ajouter.

« Depuis que le porte-parole du gouvernement a dit que le président ne fera pas une minute ou un seul jour à Sekhoutereyah, alors c’est la course à l’enrichissement illicite de ce qui nous gouverne parce qu’ils pensent que l’affaire là va finir bientôt, alors ils cherchent à faire la course aux hommes politiques parce-qu’ils estiment que ce sont eux qui vont venir. Tout ça était des facteurs d’instabilité que nous avons constaté. Comme ils savent que la transition prend fin la nuit du 31 décembre 2024, et se sentant maintenant en insécurité, beaucoup ont pris des risques et vous verrez que le fait qu’on va faire tomber le manteau pour dire que cette transition ne finira pas le 31 décembre 2024, beaucoup de gouvernants auront des problèmes. Nous demandons à ce que le gouvernement et ceux qui nous gouverne, de respecter leurs engagements parce qu’on les a donnée le pouvoir pour faire la refondation et ils doivent faire quelque chose d’exceptionnelle » a-t-il conclu.



Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com