Journée mondiale des pharmaciens : Dr Manizé Kolié remet en cause, le niveau de certains pharmaciens guinéens

A l’occasion de la quinzième journée mondiale des pharmaciens, la Fédération Internationale Pharmaceutique a choisi le thème « Le pharmacien renforce les systèmes de santé ». Le secrétaire général du Syndicat des Pharmaciens et Officines Privés de Guinée, est revenu sur l’importance de cette journée en affirmant que le pharmacien est le dernier maillon de la chaîne thérapeutique concernant les malades.

Mais selon docteur Manizé Kolié, le vrai problème en Guinée, c’est la prolifération des écoles de pharmacie qui parfois, font sortir des incompétents dans le domaine.

« Je prends pour exemple, le Sénégal qui est indépendant depuis 1960 et qui vient de bénéficier de sa deuxième faculté de médecine pharmacie rien que l’année dernière. Alors que chez nous on n’est au-delà d’une vingtaine de faculté de médecine de pharmacie dans des écoles privées. On ne sait pas ce qui est enseigné là même si on avait les meilleures infrastructures du nom, si les ressources humaines ne répondent pas, la Guinée ne serait toujours pas en train d’évacuer les malades. » a déploré le secrétaire général du Syndicat des pharmaciens et officines privés de Guinée.

 Pour lutter contre les faux médicaments, l’État a opté pour la fermeture des pharmacies non agréées. Mais est-ce que les citoyens bénéficient-ils de bons médicaments ? Docteur Kolié s’interroge. Il soutient d’ailleurs que l’homologation des prix des produits devrait précéder cette fermeture afin de faciliter la tâche aux citoyens.

Aminata Kourouma, pour lerenifleur224.com