Discours du Col Mamadi Doumbouya : « au lieu de faire l’africanisme, j’aurais souhaité que notre président puisse défendre un bilan… » dixit un membre de l’ANAD

Apres le discours lu hier jeudi 21 septembre 2022 par Colonel Mamadi Doumbouya à l’occasion de la 78ème session ordinaire de l’assemblée générale des Nations Unies, cette sortie du président de la transition guinéenne continue d’alimenter les débats au sein de l’opinion.
Interrogé ce vendredi 22 septembre 2023 par votre quotidien électronique lerenifleur224.com, Mamadou Bobo Diallo président par intérim du parti Guinée Moderne et président de la commission relation extérieure de L’ANAD, fustige cette sortie du Colonel Mamadi Doumbouya.

« Au lieu de s’ériger en donneur de leçon de démocratie au monde, on attendait de lui, toute substance pour que nous puissions au moins sortir de cette transition. Nous avons trop retardé dans l’exécution des points du chronogramme. C’est vraiment décevant, au lieu de faire l’africanisme, j’aurais souhaité que notre président puisse défendre un bilan pour permettre à la communauté internationale de nous venir en aide pour sortir de cette transition. Le colonel a fait une grosse erreur. La démocratie, elle est universelle et elle s’adapte à toutes les situations et coutumes de n’importe quelle société. Il n’y a pas de démocratie guinéenne, il n’y a pas de démocratie ivoirienne, africaine, asiatique ou américaine. La démocratie est universelle. Il faut qu’il ait une inclusivité de tous les acteurs politiques dans la gestion de la transition. La gestion unilatérale là ne peut pas nous tirer de cette transition. » A t-il martelé.


Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com