Kankan: des activistes de la société civile, réagissent sur le montant alloué pour la rénovation de la résidence du PM

Des réactions ne tarissent pas autour des 6 milliards alloués pour la rénovation de la résidence du premier ministre, Bernard Gomou. A Kankan, la plupart des activistes de la société civile que nous avons interrogé sur le sujet, n’ont pas manqué d’exprimer leurs déceptions.
C’est le cas du coordinateur du Conseil National des Organisations de la Société civile, CNOCS basé dans la région de Kankan, qui, a son tour condamne cet acte. Docteur Louceny Chérif l’a fait faveur à la faveur d’une interview qu’il a accordé ce lundi 4 septembre 2023, à l’un de nos correspondants basés dans le Nabaya.

« Dans un pays où dans la capitale, les gens souffrent du manque d’eau potable, cela devient vraiment abérant. Aujourd’hui, il ya des citoyens guinéens en prison pour des faits de corruption et de gabégie financière, enrichissement illicite et dans le même temps, on apprends que le premier ministre a rénové une résidence à plus de 6 milliards dans un pays aussi pauvre que le nôtre. Cela est innaceptable vu le niveau de la conjoncture actuelle. Assez de guinéens ne mangent pas à leur faim. Donc cette affaire est a prendre aux sèrieux, pour être clarifiée. En tout cas si c’est avéré, nous acteurs de la société civile de Kankan, condamnons cela avec la dernière fermété. » A t-il déploré.

Joint au téléphone, Bangaly Sylla, un autre activiste de la société civile en séjour du coté de Siguiri, se dit déçu et réagit en ces termes :

<< Non seulement, le montant pose problème pour moi mais la nature du contrat également. Je me demande quel type de rénovation, ils ont eu à effectué là-bas. Parce qu’en Guinée avec 6 milliards, je ne sais pas de quel type de rénovation nous parlons ? c’est possible de construire une nouvelle bâtisse avec une somme aussi faramineuse que ça. Et puis c’est inconcevable de dépenser une telle somme dans la résidence d’un premier ministre alors que les enseignants contractuels, ont des mois d’arriérés de salaire impayé par l’Etat, des localités du pays sont en manque d’infrastructures notamment des écoles, des centres de santé etc… Au lieu de mettre 6 milliards dans la résidence du PM.» A t-il martelé avant de demander aux autorités de faire toute la lumière autour de cette affaire.

« Le colonel Doumbouya a dit qu’il est venu aussi pour lutter contre la gabégie financière. Alors ceci est un cas examplaire pour sévir. » Indique t-il.

Rencontré au grand marché de Kankan, Sékou Aicha Cissé, aussi activiste de la société civile a déclaré que les ressources collectées par l’État, devraient être au bénéfice de la population.

« C’est une désolatation, Car les fonds du contribuables devraient être utilsés de façon judicieuse et efficiente. Mais apprendre une telle nouvelle de dilapidation des fonds, à l’ère du CNRD, franchement, cela va sans dire que ce sont les mêmes habitudes du passé qui continuent et ce, en dépit de tous les engagements pris par le CNRD à sa prise du pouvoir. » A t-il lâché.


Karifa Kansan Doumbouya depuis Kankan pour le renifleur224.com