Politique : Un autre mouvement politique, voit le jour en Guinée

« Révolution Constructive en Marche », c’est le nom du mouvement politique, qui a procédé au lancement de ses activités ce samedi, 02 septembre 2023, à la maison de la presse.
Dans son discours, le président dudit mouvement, a tout d’abord développé leur nouvelle doctrine politico-Gouvernance.
Selon Fodé Kaba Tounkara, la  » PEUPLECRATIE  » a pour but de garantir une gouvernance patriote et souveraine.



« La PEUPLECRATIE, est un mécanisme tendant à chercher l’intérêt du peuple dans un cadre souverain et original.
Dans un monde où tous les peuples du monde, cherchent la voie qui garantie leur intérêt, qui valorise leur culture et leur identité, il nous faut donc nécessairement des hommes dans tous les domaines, capables d’inventer dans chaque domaine pour qu’enfin, notre peuple soit respecté et se sente respecter.» A t-il fait savoir.

Pour distinguer  La  »PEUPLECRATIE » de la Souveraineté, le coordinateur du mouvement, Révolution Constructive en Marche, précise .
« Elle se distingue de la démocratie par le fait qu’elle n’est pas un outil de conquête, de domination politique ou culturel. La  »PEUPLECRATIE » est une doctrine de souveraineté du peuple. Donc la « PEUPLECRATIE », garantie à chaque peuple, l’organisation de son Etat conformément à ses aspirations. Elle est opposée à toute ingérence extérieure dans les affaires interne d’un peuple. » Souligne Fodé Kaba Tounkara, avant de tenir pour responsable du retard de la Guinée, les dirigeants qui se sont succédés à la tête du pays.

« Nos chefs d’Etats sont créés, nourris, préparés et transformés en des prétendus intellectuels par certains pays étrangers pour nous tromper. On les voit tous les jours sur les plateaux de télévisions bien habillés en costumes, cravates avec des vocabulaires que seuls eux-mêmes, comprennent. Mais tous ces habillements, se font pour masquer leurs pourritures.
Ces prétendus intellectuels, qui n’ont aucun courage pour défendre l’intérêt de leurs peuples dans l’adversité, allez leur dire donc que c’est fini! Qu’ils ne pourront plus jamais nous amadouer avec des gros mots.
Que désormais, le leadership appartient à la jeunesse en Guinée.
Nous ne suivrons plus personne. L’heure est venue qu’ils nous suivent, l’heure est venue que la jeunesse prenne la destinée de notre pays, l’heure est venue que nous soyons l’acteur principal de notre pays. » martèle t-il.

Sur la même lancé, Fodé kaba s’attaque également aux acteurs politiques .
« Pendant plusieurs années, ces hommes politiques incompétents ont profité de nous, ces diplômés en indignité, ces docteurs en détournement du denier public, ces apatrides ont abusé de nous, ils ont pris notre avenir pour le donner à leurs enfants. Nous avons été imbéciles pendant plusieurs années, mais cela est terminé! Nous sommes désormais leurs chefs et nous sommes plus que jamais déterminés à prendre notre place de premier plan dans la construction de notre pays.
Nous constatons tous aujourd’hui, le bordel qu’il y a sur l’échiquier politique guinéen, depuis quelques années. Ils ont traumatisé notre peuple, autrefois le peuple libérateur des peuples africains. » Déplore cet homme politique avant d’ajouter :

« Si hier, nos grands héros de la lutte pour l’indépendance ont dit « nous préférons la liberté dans la pauvreté, à la richesse dans l’esclavage », nous la REVOLUTION CONSTRUCTIVE EN MARCHE nous disons que, nous préférons nous battre ici chez nous pour notre avenir que d’aller mourir en mer indignement. Car ce que nous voulons, c’est de bâtir notre bonheur ici chez nous, auprès de notre famille. Comment voulez-vous, qu’on se développe ou qu’on développe notre pays, notre continent quand nous les jeunes qui devons être au premier rang pour le construire, le fuyons? » s’interroge Fodé Kaba Tounkara.
Pour finir, le président du mouvement politique  »Révolution Constructive en Marche » lance un message à la jeunesse Guinéenne.

« Nous lançons un appel à toute la jeunesse guinéenne, jeune fille, jeune garçon, sèche tes larmes et viens te battre sous le drapeau auprès de la Révolution Constructive en Marche, sèche tes larmes et prend ton destin en main, sèche tes larmes et bats-toi pour ton devenir ici chez toi, auprès de ta famille. L’espoir n’est pas mort en Guinée, il ne mourra jamais en Guinée. » A t-il conclu.


Ami Camara, pour lerenifleur224.com