Crise du pain à Conakry : Très en colère, le président de l’Union des Consommateurs de Guinée, annonce une plainte contre les grévistes

Très tôt ce matin, le manque de pain s’est fait ressentir par endroit dans certains quartiers de la capitale. A en croire plusieurs sources, cette rareté du pain, est la conséquence de la grève déclenchée par certains boulangers, qui réclament justice, suite à l’assassinat d’un de leur, à concasseur, dans la commune de Ratoma. Déjà une enquête avait été ouverte pour retrouver le responsable de la mort d’Alseiny Baldé.  Une démarche qui tarde à porter fruit, estiment certains boulangers.

Interrogé par notre rédaction ce mardi 29 août 2023, le président de l’Union des Consommateurs de Guinée, fustige cette grève des boulangers, qu’il qualifie d’ailleurs d’inopportune.

« Je suis surpris que cette partie des boulangers, décide comme ça unilatéralement de demander à leurs adhérents de priver la population de pain. Une enquête est diligentée, nous avons vu le secrétaire général du Ministère de la sécurité, est-ce qu’ils vont retrouver le coupable maintenant, demain, je ne sais pas. Mais est-ce que le fait de retirer le pain de la bouche des consommateurs, peut être une solution pour les autorités de trouver les coupables ? On est d’accord qu’il y ait des enquêtes, mais est-ce qu’il faut priver les consommateurs de pain ? On est totalement révoltés par rapport à cela. » Martèle Ousmane Keïta.

Plus loin, le président de l’Union des Consommateurs de Guinée, annonce que sa structure s’apprête à porter plainte contre les grévistes.

« On s’apprête à faire dans les heures qui suivent, une déclaration. Pour moi, ces gens-là sont contre la population et c’est inacceptable. Nous demandons aux autorités de sévir parce que trop c’est trop. On va porter plainte contre ces gens qui le font, ce n’est pas citoyen. » conclut Ousmane Keïta.

Ousmane Baldé, pour lerenifleur224.com