Fodé Bangoura réitère à propos de la vente du PUP « Le parti n’est pas vendu, et ne sera pas vendu »

À la suite de la manifestation des femmes du Parti de l’Unité et du Progrès, s’indignant contre une éventuelle vente du parti de l’ancien président feu Général Lansana Conté, l’heure est pour les cadres de cette formation politique, d’éclairer les lanternes.

Au siège du PUP ce jeudi 24 août 2023, Fodé Bangoura, l’actuel président du parti de l’Unité et du Progrès, ne s’est pas fait attendre pour démentir ce qu’il qualifie de spéculation.

« Le PUP est un parti historique. Il n’est pas de la friperie, il n’est pas une marchandise. Il n’y a personne en Guinée qui a de l’argent pour l’acheter et il n’y a personne en Guinée pour le revendre. Le PUP n’est pas vendu et ne sera pas vendu. C’est le parti du feu Général Lansana Conté. Ceux-là que vous avez entendu et vu sur les écrans, aucun d’entre eux n’est là. » fait savoir, l’ancien bras droit du feu général Lansana Conté.

Cette situation au sein de l’une des plus anciennes formations politiques du pays, n’est pas une première. Déclare Mohamed Soumah, secrétaire général de la jeunesse du parti.

« Notre parti le PUP a traversé les périodes les plus difficiles de son histoire. Pour la petite histoire, en 2017 les mêmes détracteurs et leurs commanditaires, avaient raconté que le PUP a été vendu au fils du professeur Alpha Condé à 13.000.000.000 GNF, 10 pick-ups et 30 motos. » A-t-il rappelé.

À en croire Mohamed Soumah, le parti est victime d’une campagne de déstabilisation, de diffamation et d’insultes sous toutes les formes.

« C’est pourquoi la direction nationale du Parti aime toujours rappeler aux gens qui ne maîtrisent pas les textes fondamentaux qui régissent le parti, de s’informer et de se former. Le PUP n’est ni communautariste, ni régionaliste, ni ethnocentriste. Il est tout simplement un Parti national ouvert à tout guinéen, qui croit à sa philosophie politique et son programme. » Conclut le secrétaire général de la jeunesse du PUP.

Pour finir, ces cadres ont invité les militants et sympathisants à rester sereins dans le respect des statuts du parti.

Nagnouma Sanoh, pour lerenifleur224.com