Lutte contre la fraude et le vol d’électricité : Charles Wright et la Direction d’EDG prennent des mesures

Face aux nombreuses fraudes liées aux factures et aux vols de l’électricité, la Direction de la société de Électricité de Guinée (EDG) a décidée de prendre comme appui le ministère de la justice et des Droits de l’Homme afin que toute personne prise en flagrant délit de clandestinité soit poursuivie comme prévu et puni par le code pénal en vigueur en République de Guinée dans son article 373 alinéas 2 et 3. C’est dans cette optique qu’une rencontre s’est tenue ce mardi 18 juillet au ministère de la justice et des Droits de l’Homme entre le ministre de la justice, le Procureur général Près la Cour d’Appel de Conakry,  les Procureurs de la République et la Direction Générale de l’Electricité de Guinée sous l’égide du ministre Alphonse Charles Wright.

Satisfait de cette rencontre, le Directeur général Laye Sékou Camara est revenu sur les motifs de cette collaboration avec le ministère de la justice.

Laye Sékou Camara, Directeur Général EDG

«  on a saisi le ministre de la justice pour nous accompagner dans la lutte contre la fraude qui est inquiétant pour nous y’a des gros investissements dans le secteur mais tant que la fraude existe on ne verra pas le résultat de ces investissements il faut que nous sortons de cela sinon dans les autres pays ya ministère de la justice qui est là uniquement pour lutter contre la fraude du vol d’électricité qui est devenu un problème inquiétant en Guinée raison pour laquelle nous avons saisi le ministre de la justice et cette fois-ci on épargnera personne ça commence même à l’interne de EDG où nous allons commencer sur la liste de tous nos agent qui sont dans les zones cependant nous disons que ce n’est pas personnel mais il faut qu’on réussisse cette lutte pour que chaque Guinéen qui consomme un Kwh d’électricité qu’il soit capable de le payer . » nous a-t-il fait savoir.

Dans sa prise de parole, le garde des sceaux a tout d’abord salué la démarche de Mr le Directeur Général de EDG Laye Sékou Camara qui selon lui, a eu le courage d’exposer ce problème publiquement. Pour Alphonse Charles Wright, ce phénomène de vol est une préoccupation majeure pour l’Etat guinéen. C’est pourquoi estime-t-il que cette lutte doit commencer à l’interne

« Nous avons tenu cette rencontre avec ces procureurs dans le cadre de lutter contre la fraude et le vol d’électricité  déjà la fraude est interne c’est pourquoi j’ai dit que même si le nom du  DG sera associé à ce vol il sera pas épargné , la protection des consommateurs qui ne s’acquittent pas vient des chefs d’équipes nous avons proposé à ce qu’on nous communique la liste sans délais c’est à dire savoir dans une zone il y’a combien de ménage qui utilise le courant et savoir également s’ils sont en règle il faut que ça soit un combat de tous les jours c’est pourquoi nous avons institué une rencontre théorique au fur à mesure que la procédure va évoluer au fur à mesure que nous ferons un point de la situation. » a-t-il fait savoir Alphonse Charles Wright.

Des séries de rencontres périodiques seront faites pour faire le point sur l’évolution de la situation en ce qui concerne les enquêtes menées dans les foyers et usines. Dans cette optique, Alphonse Charles Wright soutient que les enquêtes seront faites minutieusement et sans partie prise.

« Même si c’est un média qui est concerné ajoute-t-il « il faut que chacun s’acquitte car nous avons les sociétés qui ne sont pas dans la base de données de l’EDG mais qui consomment le courant l’État ne peut pas continuer incessamment à supporter des ajustements infractionnels des consommateurs qui sont capables de descendre dans les rue pour dénoncer le manque du courant. On doit commencer à l’identification qui paye qui ne paye pas pour que chacun paye de l’électricité. » lâche-t-il.

La première des choses à faire, à en croire le Directeur Général d’EDG, c’est de dresser une liste de tous les agents de zone et la remettre au ministre de la justice. Car estime cette fraude orchestrée est instiguée par ces différents agents sur le terrain.

Ami Camara, pour lrenifleur224.com