14-Juillet : un défilé sans accroc à Paris, avec l’Inde en invitée d’honneur

L’Inde, qui a loué « l’amitié inébranlable » avec la France, était l’invitée d’honneur du traditionnel défilé militaire du 14-Juillet à Paris à l’occasion de la fête nationale, organisée cette année sous haute surveillance après les récentes émeutes qui ont embrasé le pays.

Malgré un climat sécuritaire tendu, le traditionnel défilé militaire du 14-Juillet s’est déroulé sans accroc vendredi matin, à Paris, sur les Champs-Élysées, en présence d’Emmanuel Macron et du Premier ministre indien, Narendra Modi, invité d’honneur à l’occasion de la fête nationale.

Peu avant midi (10 h GMT), le défilé s’est achevé par l’interprétation de « la Marseillaise ». Auparavant, l’animation finale, place de la Concorde, a commémoré 1943, année de création de la médaille de la Résistance française, la création du Conseil national de la Résistance, le décès du héros de la Résistance Jean Moulin et la naissance de l’émouvant « Chant des partisans ».

En préambule du défilé, le chef de l’État français avait descendu la prestigieuse avenue des Champs-Élysées à bord d’un véhicule militaire devant une foule compacte, récoltant des applaudissements mais aussi quelques huées.

Après un passage des neuf Alphajet de la Patrouille de France, qui ont coloré le ciel parisien de bleu blanc rouge, le défilé à pied a été ouvert par 240 membres des forces armées indiennes, coiffés de turbans pour certains.

France24