Immatriculation des véhicules / Report du délai : Les centrales et fédérations du secteur souhaitent la baisse pure et simple du prix

Dans un communiqué rendu public dimanche, le Ministère des Transports a décidé dimanche de reporter la date du contrôle des nouvelles cartes grises biométriques et nouveaux permis de conduire au 31 juillet, soit un mois après la date butoir.

Cette nouvelle décision est le fruit des discussions qui sont menées actuellement entre l’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Guinée et autres centrales syndicales du secteur avec le ministre Félix Lamah et son cabinet. Ce report d’un mois obtenu n’est pas l’objectif assigné par sa structure souligne Férébory Donzo

« Au moins six (6) mois, l’objectif c’est ça. Mais comme ils ont dit de faire quelque chose pour qu’on puisse continuer la négociation (…) c’est un plus sinon il allait y avoir un blocus aujourd’hui » a menacé le président de l’Union des Transporteurs Routiers de Guinée

Férébory Donzo déplorant le coût exorbitant de ces documents biométriques, a pu faire néanmoins fléchir le département des transports qui tenait mordicus à ne pas bouger d’un iota de sa décision. Si Félix Lamah et ses collaborateurs ne lâchait pas du leste d’autres alternatives étaient prévues par l’union annonce le président de l’UNTRG

« Quand les autorités disent que tous les engins roulants qui n’ont pas de nouvelle plaques d’immatriculation ou de nouveaux permis de conduire ne doivent pas circuler et que seuls détenteurs de ces nouvelles pièces pouvaient circuler cela allait être un problème. Alors que si vous prenez les chiffres de ceux-là qui ont acheter les nouvelles plaques et permis, cela n’atteint pas 30% » a-t-il dit

Coté de la Fédération Syndicale des Transporteurs Routiers de Guinée, son secrétaire Général Ousmane Horoyah Sylla interrogé par notre rédaction propose comme solution pour une issue heureuse, la baisse drastique du prix des plaques d’immatriculation et de permis de conduire afin d’alléger la souffrance des détenteurs d’engins roulants. Une réunion avec le chef du département des transports est prévue ce lundi afin de discuter de tous ses aspects.

Rama Fils, pour lerenifleur224.com