Labé : Des habitants du quartier Nadhél en colères contre les autorités du camp Elhadj Oumar Tall.

De nombreux citoyens du quartier Nadhél (CU) de Labé ont envahi l’enceinte du camp El hadj Oumar Tall de ce jeudi 08 juin 2023. C’était pour exprimer leur désaccord par rapport à la construction d’une clôture au Camp militaire. Des citoyens très remontés estiment que les responsables du camp militaire ont dépassé le périmètre attribué au camp militaire en s’emparant de leur terre.

Interrogé, le chef du quartier Nadhél nous fait savoir que c’est le commandant de la région militaire qui avait fait appel aux responsables du quartier pour leur faire part de la construction d’une clôture pour le camp. A la surprise générale, c’est tous les habitants du quartier qui ont pris part à cette rencontre car ils accusent les autorités militaires d’avoir dépassé les bornes indiquées pour la clôture.

Très remonté contre cette décision ce citoyens exprimé son mépris

« C’est le camp qui a trouvé le quartier Nadhel et non l’inverse. Quand ils ont voulu mettre en place le camp, les autorités en ce moment avaient échangé avec nos parents et ensemble ils avaient limité le camp avec des bornes. Aujourd’hui, comme ils veulent clôturer, ils veulent dépasser les limites, mais ça ne marchera pas » indique Oumar Founé Diallo, habitants du quartier.

Le responsable de la jeunesse du quartier déplore cet état de fait « Les autorités du camp nous ont appelé ce matin pour nous faire part de la clôture du camp. Avant ça ils avaient constaté un peu partout dans nos champs et derrière nos concessions des agrégats. Ils ont dépassé les limites du camp pour être dans nos domaines. Nous leur demandons de revenir sur les raisons, nous sommes inquiètes il y a même une école privée construite là-bas imaginez s’ils exécutent ça cela va forcément impacter l’étude de nos enfants » s’inquiète Mamadou Djoulde Tandeta.

Face à cette situation, le chef du quartier sollicite l’implication des autorités pour résoudre ce problème

« Après avoir échangé avec les responsables militaires du camp nous avons fait savoir que nous connaissons les limites du camp. Donc nous avons sollicitons auprès de ces autorités de nous aider pour n’es pas qu’on nous retire nos domaines, après les échanges ils nous ont dit de revenir mercredi prochain. Nous leur demandons vraiment l’implication des autorités pour nous venir en aide » a lancé Mamadou Tanou Nadhel.

A son arrivée sur les lieux, le commandant de la deuxième région militaire de Labé a fait savoir aux hommes de la presse qui étaient sur place qu’ils n’étaient pas invité à cette rencontre.

Moussa Dieng, pour lerenifleur224.com