Urgent / Kankan : Un groupe de (9) neuf femmes du RPG détenus en prison.

C’est un sale temps pour les militants du RPG arc-en -ciel dans la région administrative de Kankan. On a appris tard dans la soirée de ce lundi 29 mai 2023 qu’un groupe de 9 femmes appartenant toutes à la section locale du RPG arc-en-ciel a été également mis aux arrêté ce week-end par les agents de la gendarmerie locale. Deux autres militants du parti de l’ancien président, Alpha Condé, un homme et une femme ont également été arrêté du côté de Siguiri. Une situation qui préoccupe à plus d’un titre les responsables du parti à Kankan.

Une information confirmée par le procureur près le tribunal de Première Instance de Kankan Daouda Diomandé. Même si ce dernier ne souhaite que l’on leur colle l’étiquette des femmes du RPG

« Elles sont au nombre de 9 neuf qui sont en détention et elles sont poursuivies pour des faits de participation délictueuse à un attroupement non autorisé et elles seront présentées demain devant le tribunal de première instance de Kankan » nous a-t-il confié

Du côté du RPG arc-en-ciel, nous avons rencontré en occurrence El hadj Sory Sanoh, ex préfet de N’zérékoré et de Kérouané, membre de la coordination régionale du RPG arc-en-ciel en Haute-Guinée. Il trouve pour sa part toutes ces arrestations paradoxales

« Ce que les femmes ont fait ce qui qualifie de marche ont leur raison. Nous RPG qualifie pas ça de marche les femmes ce jours tout le monde a été appelé au siège pour un meeting les femmes se sont regroupé quelque part prendre la direction du siège en passant par le rond-point Komarala ce qui a été qualifié de marche. Pour nous, les femmes venaient au siège pour participer à l’assemblée générale. Mais en arrêtant quelqu’un dans ces circonstances, il faut l’arrêter sur le lieu mais aucune femme n’a été arrêtée sur le lieu de la marche ». A-t-il déploré

A la question de savoir que compte faire le navire jaune après ces multiples arrestations de membres en son sein, ce responsable a la base du parti de l’ancien Président souligne

« Le RPG est légaliste, nous sommes respectueux de la loi. Nous allons jouir de toutes nos prérogatives que la loi nous confère pour que celles qui sont arrêtées recouvrent leur liberté ». a-t-il fait comprendre

A rappeler que selon le procureur de la république près le tribunal de la première instance de Kankan, le procès des neuf femmes interpellées se tiendra ce mardi 30 mai 2023 au TPI de Kankan.



Karifa Kansan Doumbouya, pour lerenifleur224.com