Rencontre avec les Médias : Nous nous sommes dits les vérités (Boubacar Yacine Diallo, HAC)

Rencontre entre la Haute Autorité de la Communication et le syndicat et les organisations professionnelles de presse. Elle s’est tenue au siège de la HAC, ce mercredi 24 mai 2023. Il était question d’échanger sur les motifs de la journée sans presse observée par plusieurs médias du pays. Des manquements ont été dénoncés par les responsables des organisations professionnelles de presse.

Des mesures idoines seront prises pour un retour à la normale, à en croire le président de la Haute Autorité de la Communication.



« La première des choses c’est la qualité de la représentation, toutes les associations de presse ont répondu à notre invitation. Comme nous l’avions souhaité dans notre communiqué les échanges ont été direct francs, nous l’apprécions. Nous nous sommes dits les vérités, les associations ont porté à notre attention leurs préoccupations. Nous leur avons promis de remonter leurs préoccupations aux autorités de la transition afin que des solutions idoines soient trouvées. Hier nous voulions nous rassurer de ce que les autorités de la transition pensaient de la liberté de la presse. Comme vous l’avez remarqué, l’engagement du 5 septembre 2021 a été réaffirmé, les préoccupations du vivre ensemble et de la culture de l’unité nationale ont été également mentionnées. Aujourd’hui il fallait écouter les associations pour asseoir notre conviction pour connaître leur vraie préoccupation. Je prie pour que la détente vienne rapidement » a-t-il lancé devant la presse.

Parlant de la journée sans presse observée par bon nombre de médias publics et privés, le syndicat des professionnelles de la presse de Guinée s’est montré satisfait du bilan de la journée du mardi 23 mai 2023. Le mot d’ordre a été observé au sein des médias du grand Conakry et ceux de l’intérieur du pays, à en croire Sékou Jamal Pendessa.

Nagnouma Sanoh, pour Lerenifleur224.com