Grogne à la RTG les travailleurs brutalisés et sortie de force de la cour du ministère de l’information et de la communication.

Alors qu’ils étaient venus demander à nouveau le retour de Fana Soumah et Adama Mohamed Keïta respectivement directeur général et rédacteur en chef de la RTG, un accrochage a éclaté entre les forces de l’ordre et les travailleurs de la RTG ce vendredi 19 mai dans l’enceinte du ministère de l’information et de la communication.

Plusieurs journalistes ont été violentés et sortis de force dans ladite cour. Rougui Cissé est l’une des victimes de cette violence, explique.



« Le département du ministère de la communication c’est pour le tout le monde mais s’il transforme ici en un camp militaire on ne comprend plus rien. Moi j’ai été brutalisé, je me suis battu avec un gendarme. Depuis le matin on était dans la cour de la RTG Boulbinet ensuite Nous sommes venus pour attendre nos collègues dans la cour du ministère pour ne pas que la ministre ne sorte comme elle sait fuir là. J’ai été frappé par un gendarme mais on ne va pas lâcher, ils vont tous nous tuer ici. Je ne défends pas la cause de Fana mais je défends plutôt l’injustice.  » A-t-elle expliquée

A noter que sur les lieux ont pouvait remarquer la présence de 14 pick-up composés de la gendarmerie mais aussi de la police.

Mimi Bangoura, pour Lerenifleur224.com