Aboubacar Siddighi Diallo sur les propos de Gaoual : le ministre n’a fait que rappeler votre devoir et la responsabilité éminemment insensible de votre travail

Le Président du parti de l’Union un Mouvement Populaire (UMP) s’est prononcé sur ce que qualifient les hommes de médias guinéens des menaces à l’encontre de leur corporation concernant la fermeture des radios en cas de dérives. Pour Aboubacar Siddighi Diallo, les propos du porte-parole du gouvernement vont dans le sens d’un rappel à l’ordre de certains journalistes qui ne favorisent pas le maintien de la paix et de la cohésion sociale dans le pays.

Pour cet homme politique, Ousmane Gaoual Diallo n’a fait que fixer les paramètres des raisons qui peuvent conduire à la fermeture d’un média et non de menacer de fermeture, il l’a dit dans l’émission ‘’ les auditeurs face à l’actualité’’ ce samedi 20 mai 2023.

« Ce que le porte-parole du gouvernement a dit, même le porte-parole du gouvernement américain, français ou n’importe quel pays a haute démocratie peut le dire sans hésiter. Il a fixé les paramètres dans lesquels il peut faire fermer les médias. Lorsque les médias plongent dans les discours ethnocentriques, régionalistes et qui attisent à la haine et à la division communautaire, même si c’est vous qui êtes le ministre, vous allez fermer ce médias-là » a soutenu le Président du parti l’Union un Mouvement Populaire (UMP) et d’ajouter

« Nous sommes les héritiers d’un pays ou nos devanciers (Parents, frères et sœurs) se sont battus pour la liberté et pour notre paix. On ne peut pas venir parce que qu’on a le micro, on a le verbe facile ou parce qu’il est sur des buzz qu’il peut entraver l’unité et la cohésion sociale. Et ça, je vous apprends qu’il y a beaucoup de vos confrères qui se livrent à ce jeu pour être pour faire écouter son médium ou pour donner plus d’importance à son émission. Mais le risque est que, vous êtes suivis et les gens, tout ce qu’ils apprennent par coutume et par culture en Guinée, tout ce qui passe à la radio, pour certains, c’est établi comme une vérité. Imaginez qu’on rentre dans de la spéculation et qu’on se mette comme des blogueurs alors qu’on est journaliste. Vous, vous êtes différents des blogueurs donc, vous devez faire très attention. Pour moi, le ministre n’a fait que rappeler votre devoir et la responsabilité éminemment insensible de votre travail » a mentionné cet ancien parlementaire

A rappeler que c’est au cours du compte rendu du conseil des ministre le jeudi que le porte-parole du gouvernement Ousmane Gaoual Diallo avait déclaré que tous médias qui menacerait la paix sociale et la quiétude sera fermé.



Rama Fils, pour Lerenifleur224.com