Invitation des magistrats à la Primature : Charles Wright hausse le ton contre le Palais de la Colombe.

Dans un communiqué dont copie a été transmis à la rédaction du quotidien Lerenifleur224.com, le ministre de la justice et des droits de l’Homme Alphonse Charles Wright déclare avoir amené de constater que la Primature invite les magistrats du Parquet pour discuter des procédures judiciaires, en violation du principe de l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Plus loin dans ce communiqué, le garde des sceaux souligne

« qu’en dépit des démarches informelles menées pour faire cesser de tels agissements, le Procureur général près la Cour d’appel de Conakry a été invité à nouveau. En guise de rappel, les magistrats du Ministère public n’exercent leurs fonctions que sous le contrôle du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme et ce conformément aux dispositions du Code de procédure pénale ».

Poursuivant, le ministre Wright martèle qu’à cet égard, il n’est permis à aucun magistrat de donner son avis sur une procédure judiciaire ou sur des questions d’ordre politique à toute autre autorité.



Au regard de tout ce qui précède, le garde des sceaux prévient en ces termes

« En conséquence, tout manquement à cette prescription légale exposera son auteur à des sanctions disciplinaires. Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme invite Monsieur l’Inspecteur Général des Services Judiciaires et Pénitentiaires et l’ensemble des magistrats au strict respect de la présente instruction ».

Avec cette sortie, peut-on parler d’un bras de faire qui profil à l’horizon entre le Premier Ministre Dr Bernard Goumou et le ministre de la justice et des Droits de l’Homme. Attendons de voir…



Rama Fils, pour Lerenifleur224.com