Procès M’mah Sylla : L’avocat de la partie civile satisfait du verdict, la défense compte interjeter appel (Réactions)

Après cinq long mois d’audience, le verdict final du procès dans l’affaire M’Mah Sylla a connu son épilogue ce mardi au tribunal de première instance de Mafanco. Le tribunal a condamné Patrice Lamah et Daniel Lamah à 15 ans de réclusion criminelle chacun, Sébory Cissé à un an d’emprisonnement pour délit de risque causé à autrui et Célestin Millimono à 20 ans de réclusion criminelle avant de décerner un mandat d’arrêt contre lui.

Une décision accueillie avec satisfaction par la partie civile, à en croire l’un de ses conseils. Me Mountaga Kobélé Kéita.



 » J’avoue qu’aujourd’hui sera un jour gravé dans l’histoire. C’est un verdict qui conseille des personnes perverses à freiner leur attitude. Certes, M’Mah Sylla nous a quittés aujourd’hui mais c’est un jugement qui a été rendu dans les règles de l’art donc je suis convaincu qu’ils ne vont plus récidiver ce comportement. Par conséquent, nous sommes satisfaits. »

Il faut noter que lors de la précédente audience, le ministère public a requis des peines allant de 10 à 20 ans de réclusion criminelle et l’interdiction de la pratique de la profession de médecine durant 5 ans. Cependant, Kanfory Ibrahima Camara représentant du ministère public se montre également satisfait de cette décision du tribunal.

« Pour le moment je suis satisfait en tant que représentant de la société. La décision concerne des personnes qui ont été accusées pour des faits de viol, de coups et blessures et d’autres infractions. Le tribunal m’a suivi en partie parce que j’ai requis dans le même sens. Le dossier M’Mah Sylla a touché pas mal de guinéens compte tenu de l’ampleur parce que je peux me permettre de dire ainsi que c’est le résumé de tous les maux dont subissent les femmes donc si on a une telle décision aujourd’hui, cela engage la responsabilité de tout un chacun surtout nos médecins. Il ne faudrait pas faire d’un être humain sacré par la constitution comme étant un cobaye. Cette décision va avoir un impact sur les médecins. « A-t-il déclaré

Après avoir passé plus d’une année en détention, Sébory Cissé bénéficie donc d’une libération immédiate. En dépit de la mise en liberté se son client, Me Bernard Koundouno compte interjeter appel pour la condamnation solidaire au paiement d’un milliard de francs guinéens au père de la défunte.



« Dr Cissé n’a fait qu’assister. Il est intervenu en tant que médecin, Il fallait qu’il le fasse parce que c’est ce que la loi prévoit. Déjà il a fait plus d’un an de détention donc aujourd’hui même il est en liberté automatiquement, je suis vraiment satisfait du verdict mais pour le reste on va interjeter appel parce que la condamnation de mon client à une condamnation solidaire au paiement d’un milliard de francs guinéens, on ne devrait pas l’associer à cela. « Précise cet avocat



À rappeler que le décès de feue M’Mah Sylla en Tunisie après avoir subi une 7ème opération en novembre 2021 des suites d’un viol collectif a créé l’émoi au sein l’opinion publique. Cette condamnation des bourreaux de la défunte est donc sans doute un grand pas dans la lutte contre les viols et violences faites aux femmes et filles dans le pays.



Nagnouma Sanoh, pour Lerenifleur224.com