Report de la marche des forces vives : la junte sur une bonne dynamique ! (Edito-Mognouma)

La junte réussit donc son pari de couper le pont entre ces deux leaders redoutables, pour la stabilité de son pouvoir.

Cela à coup de reniement de son engagement et de sa détermination à ne pas faire interférence dans les dossiers judiciaires. Mais aussi rouvrir le dialogue sur le compromis dynamique relatif au retour à l’ordre constitutionnel qui a été annoncé clos.

Le CNRD fait appel à la méthode qui avait fait recette sous l’ancien régime. C’est de jouer à la montre en cédant progressivement sur certains points.

La politique s’invite alors grandement dans les actions des militaires, qui en éprouvaient pourtant, de toute apparence, un très grand mépris. Leur sérénité et celle du pays en dépendaient.

De toute évidence, le report profite au pouvoir qui réussit ainsi à jouer sur la motivation des manifestants dont la remobilisation serait un processus plus long et plus incertain.

IN DjomaMedia