Justice : Plusieurs magistrats et Greffiers obtiennent leur brevet qui couronnent leurs études

Le centre de Formation Judiciaire a procédé ce lundi 13 mars 2023 à la remise des Brevets aux magistrats et aux Greffiers de la 6ème promotion des magistrats et la cinquième promotion des greffiers du dit centre. Ladite cérémonie s’est déroulée au département de la justice et des Droits de l’Homme sous la présidence du ministre de la justice Alphonse Charles Wright qui était aussi assisté du ministre de l’Emploie de la Fonction Publique, Julien Yombouno, de celui de l’Economie et des Finances, Moussa Cissé, de la représentante du Ministre du Budget ainsi de plusieurs cadres de l’appareil judiciaires

Ils sont 50 magistrats et 50 greffiers à avoir bénéficié de ce document qui vient sanctionner le travail abattu de plusieurs années d’étude. Pour le Directeur Général du centre de formation judiciaire, cette remise de brevet marque d’une part la fin d’une longue période de formation à la fois théorique et pratique. Et d’intégration dans la grande famille judiciaire comme acteur incontournable du service public de la justice en tant que gardien de la procédure, de la loi et des libertés fondamentales des compatriotes et étrangers vivant en Guinée

« Le centre de formation et ses braves formateurs vous ont accompagnés durant votre cursus à acquérir un savoir, un savoir être et un savoir-faire. Cette pédagogie qui nous ait cher a fait de vous en plus d’être d’excellent juristes, des magistrats et greffiers compétents et intègrent à l’écoute de la société. Des magistrats et greffiers capables d’incarner l’autorité judiciaire et d’appliquer la loi avec discernement et sens de l’équité » A soutenu Alhassane Naby Camara

Pour les récipiendaires, l’obtention de ce précieux sésame est un ouf de soulagement dans la mesure où il vient pour couronner les performances d’une étude ardue

« Après avoir passé avec succès le concours de recrutement des magistrats, il a fallu que je passe deux (2) de formation au centre de formation judiciaire. Donc ce brevet sanctionne cette formation, ce brevet. Donc, tout magistrat doit être titulaire de ce brevet pour pouvoir bien mener sa fonction. Je suis vraiment heureux d’appartenir à ce corps de magistrat. Le diplôme nous met beaucoup en confiance, mais si quelque part, nous avons la déontologie, c’est ce qui sanctionne la formation que nous avions acquis » A déclaré Joachim Goumou, magistrat de la sixième promotion et actuellement juge au Tribunal de Premier Instance de Dubréka

Pour Hawa Haba, greffière au Tribunal de Première Instance de Kaloum, c’est une fierté d’être en possession de ce diplôme

« Je suis très contente du parcours que j’ai eu à faire jusqu’à date, très fière d’intégrer le corps judiciaire aujourd’hui surtout honoré de savoir que le nom de notre promotion porte le nom de Monsieur le ministre de la justice a l’occurrence M. Alphonse Charles Wright qui ne ménage aucun effort dans l’évolution du monde judiciaire en Guinée. Qu’il en soit félicité, je suis très fière de lui et très fière du nom de la promotion » s’est-elle réjoui

Honoré d’avoir porté le nom de la cinquième promotion des greffiers, le garde de sceaux, ministre de la justice et des Droits de l’Homme a indiqué que cette gratification est tout un symbole pour la justice guinéenne qui est mise au centre de la transition

« Lorsqu’on octroie le brevet de magistrat à un magistrat, c’est un signe de reconnaissance de ses capacités, de probité intellectuelle. Je leur ai prodigué de sages conseils parce que se prononcer sur la vie des gens et leur liberté est un sacerdoce. Il faut qu’ils (magistrat et greffiers ndlr) comprennent l’enjeu de la justice sur cette transition. Cette justice aujourd’hui, personne ne peut douter sur l’indépendance qu’elle bénéficie sous l’attention des autorités vis-à-vis des magistrats et des greffiers, il faudrait qu’ils la responsabilité et le sens du serment qu’ils ont prêté devant la Cour d’Appel »

Alphonse Charles Wright a en outre promis que l’encadrement de ces magistrats et greffiers ne manquera point. A noter que la sixième promotion des magistrats du Centre de Formation Judiciaire porte le nom du Président de la transition, Colonel Mamady Doumbouya.

rama fils, pour Lerenifleur224.com