Rénovation et extension de la Maison centrale de Conakry : Charles Wright exige le respect du délai contractuel.

Les travaux de rénovation et d’extension de la plus grande maison d’arrêt de la Guinée ont débuté il y a plusieurs jours sous la houlette du gouvernement guinéen à travers le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme. Et pour s’enquérir de l’évolution des travaux sur le terrain, le garde des sceaux Alphonse Charles a visité ce mercredi 08 février 2023 le chantier d’où sortira de terre de nouveaux bâtiments flambants neufs dans douze (12) mois.



Cette action permettra d’agrandir la capacité d’accueil de cette maison carcérale qui compte à ce jour 1761 détenus alors qu’elle était faite seulement pour 300 détenus. Quatre (4) entreprises contractuelles s’activent sur le terrain afin de respecter le délai prévu.

« C’est dans le cadre rénovation et de l’extension de la maison qui a débuté depuis la semaine dernière comme promis. Vous savez il y a plusieurs entreprises qui ont bénéficié suivant l’appel d’offre de ces différents chantiers. Il y avait des enjeux sécuritaires, il fallait revoir tout cela parce que travailler dans un milieu aussi spécial est la prison, il faut venir s’enquérir non seulement de l’évolution des travaux avec Monsieur le Directeur des infrastructures mais aussi les responsables des marchés publics. Mais au-delà de tout à s’enquérir aussi du fait que les choses sont en train de se passer dans les règles de l’art. Je suis très content que le document de bonne conduite par rapport aux entreprises ait été quand-même largement compris et que les entreprises qui y travaillent vont se conformer à ce document de bonne conduite parce que ce n’est pas un milieu comme les autres. Vous aviez des détenus qui sont-là, j’insiste et je persiste là-dessus parce qu’il faut que les délais contractuels qui ont été retenus au niveau des entreprises » a insisté Alphonse Charles Wright et de préciser



« Je crois que ça ne va pas dépasser deux à trois mois. Il faut qu’on ait quand-même une première tranche de la construction va être réalisé pour faire déplacer les détenus vers ces nouveaux bâtiments et on ira de façons crescendo pour qu’il ait ce qu’on appelle la compatibilité entre les activités d’habitation et de rénovation, mais aussi les exigences sécuritaires au niveau des détenus. Mais je crois que ça ne va pas tarder puisque le travail a déjà commencé. Moi je suis très satisfait du travail qui est en train d’être fait parce que comme je l’ai dit, la capacité d’accueil de cet établissement pénitentiaire a longtemps dépassé. Mais il ne faut pas se limiter à dire qu’il est dépassé »



Bien qu’il se réjouit de l’évolution des travaux, le ministre de la justice tient à cet effet au respect du délai contractuel

A en croire Fernand Ouamouno, ingénieur du bureau d’étude contrôle et supervision des travaux de la maison centrale les travaux débuteront par la construction des nouveaux bâtiments avant de s’attaquer à la rénovation

« Pratiquement, les travaux ont commencé et nous sommes en train d’aller le plus rapidement que possible (…) on avait pensé à organiser les travaux. Nous avons des nouveaux bâtiments qui seront faits dans les règles de l’art dont la réduction du nombre de détenus dans les cales parce qu’actuellement, nous avons un nombre pléthorique dans les cales. Pour la première étape, nous allons faire les nouvelles constructions après nous allons transvaser les détenus dans les nouvelles cales en construction pour pouvoir faire la rénovation de la nouvelle construction « , précise-t-il.

A noter que les deux blocs qui seront construits pourront accueillir chacun 500 détenus.



M2K, pour Lerenifleur224.com