Régularisation des factures d’EDG par le Gouvernement : L’Union pour la Défense des Consommateurs souhaite l’annulation des factures pour les 20 dernières années.

Le Gouvernement guinéen a décidé de régulariser les factures d’EDG de la période de riposte économique à la crise sanitaire COVID-19 du mois d’Avril à Décembre 2020. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’exécution du plan de riposte économique à la crise sanitaire COVID 19 selon le communiqué diffusé lundi 6 février dans les médias. Le gouvernement souligne qu’il avait pris des mesures d’atténuation des effets de la pandémie sur les populations. Pour l’électricité, s’était engagé à prendre en charge la partie sociale des factures d’EDG des clients d’Avril à Décembre 2020. Se réjouissant de cette nouvelle M’Bany Sidibé, président de l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée souhait cependant que des efforts soient fournis par le gouvernement de la transition afin d’annuler toutes les arriérés de factures durant les 20 dernières années pour reprendre la facturation et personnaliser aussi l’abonnement

 » C’est vraiment un bon début, mais nous, nous demandons auprès du gouvernement d’annuler toutes les arriérés de factures durant les 20 dernières années pour reprendre la facturation et personnaliser aussi l’abonnement. Vous savez, il n’est secret pour personne aujourd’hui qu’il y a des consommateurs qui constatent encore jusqu’à présent sur leur factures des arriérés impayés au moment où le courant n’était pas réglé dans notre pays.

Nous pensons qu’il faut une réforme profonde de la facturation de l’électricité de Guinée et reprendre tout à zéro, commencer sur une nouvelle base comme les autres pays et maintenant lancer une grande campagne de sensibilisation au prix du Kw/h et les dommages dont les consommateurs peuvent subir lorsque le courant n’est pas dans leur foyers, c’est ça notre souhait

Mais nous demandons vraiment au Président de la Transition de continuer l’effort, afin d’annuler toutes les arriérées. C’est-à-dire, toutes les factures ou se trouvent les montant impayés des 20 dernières années de reprendre à plat et de commencer la nouvelle facturation »

A noter que la mesure concernait les consommations domestiques facturées de 90 à 293 GNF / KWh. Pour les consommations facturées à 336 GNF / KWh et plus, les factures n’étaient pas prises en charge. M’Bany Sidibé plaide pour que les consommateurs qui se sont déjà acquittés de cette facture soient également remboursés.



M2K, pour Lerenifleur224.com